Audition budgétaire à l’Assemblée nationale: Le médiateur de la République défend un budget de 391 millions F Cfa

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Audition budgétaire à l’Assemblée nationale: Le médiateur de la République défend un budget de 391 millions F Cfa


Joseph Gnonlonfoun, médiateur de la République, était, ce lundi 27 novembre, devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Il est allé défendre le projet de budget exercice 2018 de son institution estimé à 391 millions F Cfa contre 389 millions F Cfa en 2017.

LIRE AUSSI:  Reprise des cours: Apprenants masqués, distancés, mais contents à Cotonou !

Il s’agit d’un tout petit budget, selon le médiateur de la République qui compare ce montant par rapport à ceux des grandes institutions de la République et des ministères.
Avec ce budget exclusivement destiné pour le fonctionnement de l’institution, Joseph Gnonlonfoun envisage, entre autres, la poursuite des activités d’audiences foraines. Lesquelles audiences permettent au médiateur de la République de se pencher sur les plaintes et autres réclamations des citoyens. Selon le médiateur de la République, à la date de 30 octobre dernier, 347 plaintes ont été traitées par l’institution. Il s’agira alors pour Joseph Gnonlonfoun et ses collaborateurs de poursuivre les activités de sensibilisation des populations au civisme et au renforcement de la paix au Bénin. Face à l’immensité de ces défis, le médiateur de la République a sollicité auprès des députés leur appui pour obtenir l’opérationnalisation des délégations régionales de l’institution. « Nous avons une délégation à Parakou, une à Natitingou et une à Lokossa. Si les députés arrivent à nous obtenir l’opérationnalisation de ces délégations régionales, je suis sûr que pour l’année 2018, nous aurons au moins 400 ou 500 dossiers à étudier parce que tout ne se situe pas à
Cotonou et à Porto-Novo », insiste Joseph Gnolonfoun. Il pense que c’est surtout de l’intérieur du Bénin que viennent surtout des réclamations et autres plaintes contre l’Administration publique. Le ministre chargé des Finances est déjà saisi du dossier d’opérationnalisation des délégations régionales et a promis de faire le nécessaire pour faire avancer le Médiateur de la République, informe Joseph Gnonlonfoun. Il dit avoir reçu l’assurance des députés qui ont promis d’être le porte-voix de l’institution auprès du gouvernement pour faire bouger vite les lignes en 2018 n

LIRE AUSSI:  Reprise des cours: Apprenants masqués, distancés, mais contents à Cotonou !

Th. C. N.