Autorisation de ratification à l’Assemblée nationale: Plus de 5 milliards F Cfa au profit de la Sbee

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Autorisation de ratification à l’Assemblée nationale: Plus de 5 milliards F Cfa au profit de la Sbee


Les députés ont adopté, ce lundi 4 juin, le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre la République du Bénin et le Fonds africain de développement (Fad) dans le cadre du financement partiel du Projet de restructuration et d’extension du système de répartition et de distribution (Presredi) de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee).

LIRE AUSSI:  25 ans la Conférence nationale:En finir avec ces pratiques qui nous plombent tant

Un accord de prêt d’un montant de 5 049 217 600 F Cfa a été autorisé pour ratification par le gouvernement, ce lundi 4 juin, à l’Assemblée nationale. Il est conclu entre la République du Bénin et le Fonds africain de développement (Fad) dans le cadre du financement partiel du Projet de restructuration et d’extension du système de répartition et de distribution (Presredi) de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) évalué globalement à 21 047 679 246 F Cfa dont 5 049 217 600 F Cfa pour le prêt Fad, 4 053 486 800 F Cfa sous forme de don Fad, 9 892 008 445 F Cfa au titre du prêt de l’Agence française de développement (Afd) qui reste à autoriser pour ratification et 2 052 966 402 F Cfa comme contrepartie de la Sbee.
La durée de remboursement du prêt Fad est de quarante ans dont cinq ans de différés. Il se dégage ainsi de cet accord un élément don de 51 % en adéquation avec la stratégie d’endettement annexée à la loi des finances 2018, note la commission chargée des Finances de l’Assemblée nationale qui a présenté le dossier hier à la plénière.
Selon cette dernière, le Presredi a pour objectif de renforcer les infrastructures électriques de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) en vue d’améliorer la qualité des services de fourniture de l’électricité dans les villes et environs de Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Bohicon et Lokossa. Plus spécifiquement, le Presredi vise le renforcement et l’extension des réseaux de répartition et de distribution dans ces villes et alentours ainsi que la réalisation de 10 000 branchements au profit des ménages.
En outre, le projet contribuera au renforcement des capacités opérationnelles de la Sbee, par des actions de formation des agents d’exploitation et de maintenance et du personnel chargé des études. La réalisation du projet contribuera également aux efforts du gouvernement pour l’atteinte du septième Objectif du nouveau programme mondial de développement durable pour la planète (Odd) à l’horizon 2030 qui est de « garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable », souligne la commission chargée des Finances de l’Assemblée nationale qui a présenté le dossier hier à la plénière.

Pour une électricité fiable

Les bénéficiaires directs du projet sont les populations vivant dans les communes de Cotonou dans le département du Littoral, de Porto-Novo, d’Akpro-Missérété et de Sèmè-Kpodji dans le département de l’Ouémé, de Lokossa dans le Mono, de Dogbo, de Djakotomey, de Klouékanmè et de Toviklin dans le Couffo, d’Abomey, Bohicon et de Zogbodomey dans le département du Zou. Aussi, le projet permettra-t-il de fournir une électricité fiable aux habitants de ces communes et environs, y compris les écoles, les centres de santé, ainsi que les entreprises commerciales et industrielles. En d’autres termes, le projet va permettre à la Sbee de disposer d’un potentiel supplémentaire de 40000 nouveaux abonnés, ce qui représente au moins
212 000 habitants dont au moins 109 000 femmes, soit 51 %.
Les députés ont félicité le gouvernement pour la qualité de cet accord de prêt concessionnel au profit du secteur de l’énergie électrique. Ce qui témoigne de sa détermination à bouter définitivement hors de nos frontières le délestage. Les parlementaires encouragent le chef de l’Etat Patrice Talon et le ministre chargé de l’Energie à maintenir le cap pour garantir de façon permanente et à moindre coût la disponibilité de l’électricité aux populations.
Plusieurs députés dont Léon Dègni et Barthélemy Kassa ont saisi l’occasion de la présence du gouvernement pour l’inviter à régler le problème de pénurie de compteurs électriques sur le terrain. Là-dessous, le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, a rassuré la plénière de ce que les diligences sont en train d’être faites pour permettre à la Sbee de satisfaire les demandes des populations.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : La 1ère session ordinaire ouverte demain, plusieurs élections en vue