Autorisations de ratification au Parlement : 212 milliards F Cfa pour l’eau, les routes, l’électricité et les logements sociaux

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Autorisations de ratification au Parlement : 212 milliards F Cfa pour l’eau, les routes, l’électricité et les logements sociaux


Les députés étaient en séance plénière, vendredi 6 octobre dernier. Ils ont autorisé le Gouvernement à ratifier quatre accords de financement d’un montant total de 212 milliards F Cfa au profit des secteurs vitaux tels que l’eau potable, les routes, l’électricité et les logements sociaux.

LIRE AUSSI:  Éditorial du 13 Septembre : Ça se discute !

Quatre dossiers d’autorisation de ratification ont été adoptés, vendredi dernier par les députés, dont le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de financement additionnel signé à Washington le 14 juillet 2017 entre la République du Bénin et l’Association internationale de développement (Aid) dans le cadre du projet d’amélioration des services énergétiques (Pase). Il s’agit également du projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 23 août 2017 entre la République du Bénin et export-import bank (Eximbank) de Chine dans le cadre du financement du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs. Il y a aussi le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou le 12 septembre 2017 entre la République du Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel du projet de viabilisation du site et de construction de 1300 logements sociaux à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi. Le dernier projet de loi est celui portant autorisation de ratification de l’accord de crédit signé par échange de courriers le 12 juillet 2017 entre la République du Bénin et la Banque du Brésil dans le cadre du financement partiel du projet de construction des routes Kétou-Idigny-Igbodja-Savè (85km), Omou-Illadji-
Mossoukagbé-Ayékotonyan (26,6km) et Savè-Okè Owo-Frontière du Nigeria (27,5km).
Le montant total de ces quatre accords fait 212 milliards de francs Cfa environ. Leur examen a été fait en un débat général unique. Mais le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de crédit signé par échange de courriers le 12 juillet 2017 entre la République du Bénin et la Banque du Brésil dans le cadre du financement partiel du projet de construction des routes Kétou-Idigny-Igbodja-Savè (85km), Omou-Illadji-Mossoukagbé-Ayékotonyan (26,6km) et Savè-Okè Owo-Frontière du Nigeria (27,5km) a plus retenu l’attention des députés. D’un coût de 99,64 milliards de francs Cfa, ce projet va permettre de favoriser notamment la sécurité routière et le confort des usagers, la réduction du coût d’exploitation des véhicules et du temps de parcours, l’optimisation des échanges commerciaux avec le Nigeria et l’amélioration de la compétitivité du corridor Bénin. Cet accord, comme les trois autres, a été adopté à l’unanimité des députés à l’exception de l’honorable Guy Mitokpè qui a émis des votes d’abstention. Le suppléant de Candide Azannaï, ex-ministre délégué chargé de la Défense du Gouvernement du président Patrice Talon, n’a pas manqué d’expliquer à la plénière le sens de son vote. Selon lui, son abstention depuis quelque temps par rapport aux dossiers de ratification n’est pas un jeu fantaisiste. Il a fait ce choix parce que le Gouvernement ne le rassure pas par rapport à la bonne gestion des fonds.

LIRE AUSSI:  Gestion de la crise du coronavirus : L’Onusida appuie le réseau des personnes vivant avec le Vih

Abimbola, Okounlola et Okoundé exultent !

« C’est par élégance que je vote abstention sinon je devrais émettre un vote négatif », a précisé le député de la 16e circonscription électorale.
A l’issue de l’adoption des quatre dossiers, les députés Jean-
Michel Abimbola, André Okounlola et Jean-Eudes Okoundé ont animé un point de presse au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Ils ont dit toute leur satisfaction de voir aboutir ces dossiers surtout le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de crédit signé par échange de courriers le 12 juillet 2017 entre la République du Bénin et la Banque du Brésil dans le cadre du financement partiel du projet de construction des routes Kétou-Idigny-Igbodja-Savè (85km) Omou-Illadji-Mossoukagbé-Ayékotonyan (26,6km) et Savè-Okè Owo-Frontière du Nigeria (27,5km) et celui portant sur l’accord de prêt signé le 23 août 2017 entre la République du Bénin et export-import bank (Eximbank) de Chine dans le cadre du financement du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs. Les trois députés, ressortissants de ces différentes localités, ont félicité le chef de l’Etat, Patrice Talon, et son Gouvernement pour sa grande capacité de mobilisation de ressources financières. Selon eux, la concrétisation de ces projets, dont l’importance n’est plus à démontrer pour les populations bénéficiaires, va permettre de sortir ces zones de l’enclavement en matière de fourniture d’eau potable et de routes?

LIRE AUSSI:  Internationale francophone du dialogue social: S’impliquer davantage dans l’élaboration des politiques publiques