Autorisations de ratification d’accords de prêt au Parlement: 36,5 milliards F Cfa pour des logements sociaux et contre l’érosion côtière

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Autorisations de ratification d’accords de prêt au Parlement: 36,5 milliards F Cfa pour des logements sociaux et contre l’érosion côtière


L’Assemblée nationale a autorisé, ce lundi 14 janvier, la ratification de deux accords de prêt d’un montant de près de 36,5 milliards F Cfa au profit des travaux de protection de la côte à l’Est de Cotonou et du projet de viabilisation du site de construction de 944 logements sociaux à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le paludisme: L’opération de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées lancée

Le projet de viabilisation du site de construction de 944 logements sociaux à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi bénéficie d’un nouveau financement d’un montant de 20 milliards F Cfa. La ratification de l’accord de prêt signé à Lomé, le 15 novembre 2018, entre la République du Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad) a été autorisée, ce lundi 14 janvier, par les députés à l’Assemblée nationale. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du sixième axe stratégique du Programme d’actions du gouvernement (Pag) 2016-2021 et constitue la première phase du programme immobilier d’habitat social et économique de 20 000 logements dans quatorze villes du Bénin. L’objectif global de ce projet est de relancer, de manière durable, le développement économique et social du Bénin à travers l’amélioration du cadre de vie des populations et la promotion des logements sociaux et économiques. De façon spécifique, le projet vise à fournir des logements sociaux à 7300 personnes ; promouvoir de nouveaux modes d’accession à des logements ; favoriser la création d’emplois et de fournir de ressources additionnelles aux opérateurs locaux  et à la population résidente à travers le développement du commerce de proximité tenu notamment par les femmes. La réalisation du projet de viabilisation du site et de construction de 944 logements sociaux et économiques à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi contribuera notamment à l’assainissement du secteur immobilier au Bénin. et à la réalisation des Objectifs de développement durable.

Erosion côtière

Le coût total du projet est estimé à 22,624 milliards F Cfa dont 2,624 milliards F Cfa au titre de la contrepartie de l’Etat béninois. Le prêt de 20 milliards F Cfa se présente comme suit : 10 milliards F Cfa au titre du prêt concessionnel avec une durée de remboursement de 18 ans dont cinq ans de différé en capital ; 5 milliards F Cfa sous forme de prêt souverain avec une durée de remboursement de 12 ans dont 3 ans de différé en capital avec un taux d’intérêt de 6% l’an sur le montant décaissé et non encore remboursé ; et enfin 5 milliards F Cfa au titre d’un prêt marchand avec une durée de remboursement de 12 ans dont 3 ans de différé et non encore remboursé. Ce prêt de la Boad n’est pas astreint au respect des critères de concessionnalité, précise la commission des Finances et des Echanges de l’Assemblée nationale qui a présenté le dossier en plénière.
Outre l’accord adopté à l’unanimité, l’Assemblée nationale a favorablement examiné un second dossier. Il s’agit du projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de crédit d’un montant de 16, 385 284 335 milliards F Cfa signé à Cotonou, le 28 novembre 2018, entre la République du Bénin et Rabobank, dans le cadre du financement partiel des travaux complémentaires à la deuxième phase du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou. Ce projet vise spécifiquement à renforcer le système de protection en place entre Sèmè-Podji et Cotonou, en vue du développement touristique de la zone regroupant les quartiers de : Akpakpa-Dodomè, Enagnon, Fifadji, Houto, Donatin, Finagnon, Tokplégbé, Agblangandan, Pk10 Marina, Sèyivè et Ekpè à travers la construction des épis de protection, la construction d’une digue immergée à Donatin et la mise en dépôt par dragage de 500 000 mètres cubes de sable pour renforcer la réserve sédimentaire. La réalisation de la deuxième phase du projet de protection de la côte à l’Est de la ville de Cotonou permettra d’assurer l’intégrité physique du territoire national en favorisant, entre autres, sur le littoral concerné, la stabilisation du littoral de la ville de Cotonou et de la commune de Sèmè-Podji, la préservation et le développement des infrastructures socio-économiques le long de la côte.

LIRE AUSSI:  Indice harmonisé des prix à la consommation: L’inflation demeurée stable en mai au Bénin