Baccalauréat 2018 : 33,60% de filles à l’assaut du premier diplôme universitaire

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Baccalauréat 2018 : 33,60% de filles à l’assaut du premier diplôme universitaire


Kakpo Mahougnon, minsitre de l’enseignement secondaire

L’examen du Baccalauréat session 2018 se tient sur toute l’étendue du territoire national ce lundi 16 juillet. Au total, 106.499 candidats dont 35.789 filles, soit 33,60 % de candidats répartis dans 147 centres de composition sont appelés à composer ce lundi pour le compte de cette session. Il y avait en 2017, 115.255 candidats. Une réduction que le directeur de l’Office du Bac lie au taux relativement élevé de réussite l’année dernière, 42% . De nouveaux centres de compositions sont créés à Boukoumbé et à Tori, précisément à Tori Agouakon où le ministre de l’Enseignement secondaire Mahougnon Kakpo et son collègue Marie Odile Atanasso de l’Enseignement supérieur vont procéder au lancement des épreuves. Il faut noter au total 588 chefs et superviseurs de centre de composition, 7.718 surveillants de classes et 6.888 correcteurs, contrôleurs et présidents de commission.

L’Office du Baccalauréat est d’ores et déjà prêt pour cette mission confiée par le gouvernement, rassure Alphonse da Silva aux ministres. « Toute l’équipe de maillage, de conception et de tri ont travaillé pour un chronogramme précis pour la supervision. Des inspecteurs et des professeurs d’Université rompus à la tâche et qui sont les représentants du Dob sur le terrain », a-t-il indiqué. Mieux, la mise en forme, la codification, le choix, le tirage et la mise sous scellé des épreuves ont été faits dans des conditions de confidentialité académique, se réjouit Alphonse da Silva. Le convoyage des 269 cantines a été fait par les soins des forces de sécurité. D’après le ministre Kakpo Mahougnon, un dispositif de rapprochement a été fait avec les élèves pour tester leur connaissance des programmes scolaires.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre du projet Route des pêches: L'Anpt et l'Andf sensibilisent les populations de Ouidah

                                                                                             

Kakpo Mahougnon, minsitre de l’enseignement secondaire

L’examen du Baccalauréat session 2018 se tient sur toute l’étendue du territoire national ce lundi 16 juillet. Au total, 106.499 candidats dont 35.789 filles, soit 33,60 % de candidats répartis dans 147 centres de composition sont appelés à composer ce lundi pour le compte de cette session. Il y avait en 2017, 115.255 candidats. Une réduction que le directeur de l’Office du Bac lie au taux relativement élevé de réussite l’année dernière, 42% . De nouveaux centres de compositions sont créés à Boukoumbé et à Tori, précisément à Tori Agouakon où le ministre de l’Enseignement secondaire Mahougnon Kakpo et son collègue Marie Odile Atanasso de l’Enseignement supérieur vont procéder au lancement des épreuves. Il faut noter au total 588 chefs et superviseurs de centre de composition, 7.718 surveillants de classes et 6.888 correcteurs, contrôleurs et présidents de commission.

L’Office du Baccalauréat est d’ores et déjà prêt pour cette mission confiée par le gouvernement, rassure Alphonse da Silva aux ministres. « Toute l’équipe de maillage, de conception et de tri ont travaillé pour un chronogramme précis pour la supervision. Des inspecteurs et des professeurs d’Université rompus à la tâche et qui sont les représentants du Dob sur le terrain », a-t-il indiqué. Mieux, la mise en forme, la codification, le choix, le tirage et la mise sous scellé des épreuves ont été faits dans des conditions de confidentialité académique, se réjouit Alphonse da Silva. Le convoyage des 269 cantines a été fait par les soins des forces de sécurité. D’après le ministre Kakpo Mahougnon, un dispositif de rapprochement a été fait avec les élèves pour tester leur connaissance des programmes scolaires.

LIRE AUSSI:  Cordon sanitaire contre le Covid 19: « Pas de dérogation à délivrer dans l’Ouémé », prévient le préfet Apithy