Baccalauréat 2021: Athiémé s’honore du lancement des épreuves dans le Mono

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


La phase écrite de l’examen du Baccalauréat 2021 a commencé, hier, sur toute l’étendue du territoire national. Pour le compte du Mono, c’est le Collège d’enseignement général d’Athiémé, un des huit centres de composition du département, qui a servi de cadre au lancement des épreuves.
Le préfet Bienvenu Milohin et le maire de la commune, Saturnin Dansou, ainsi que leurs délégations respectives ont procédé à la distribution de l’épreuve de français, la toute première de la phase écrite de l’examen, dans la salle numéro 1 où composent 25 candidats dont 10 filles.
Le préfet et sa délégation se sont rendus dans les autres salles du centre en vue de s’assurer des bonnes conditions d’accueil des candidats. L’occasion a été également saisie pour galvaniser les candidats et leur prodiguer des conseils relatifs à la gestion du stress. Le préfet a surtout exhorté les candidats à prendre exemple sur les performances de leurs devanciers des années précédentes. Non seulement le département du Mono s’est classé en bonne position à l’issue des résultats du Baccalauréat des dix dernières années mais il est aussi la région ayant donné le plus grand nombre de premiers reçus à cet examen. Dans cet ordre de performance, l’autorité préfectorale projette les résultats des candidats du territoire sous sa juridiction. A l’en croire, les conditions sont réunies pour l’atteinte d’un tel objectif. Il s’agit, entre autres, dit-il, de l’année scolaire sans perturbation qui a prévalu, la détermination dont les enseignants et les parents d’élèves ont fait montre durant toute l’année. Également, l’organisation de l’examen dans le Mono qui, selon le préfet, est d’un bon niveau, compte pour l’atteinte de l’objectif d’occuper le meilleur rang à l’issue de la délibération.
Saturnin Dansou, le maire d’Athiémé, saluant l’honneur fait à sa commune d’abriter le lancement officiel s’est aussi félicité des dispositions prises pour un bon accueil des candidats. La mairie a offert des masques faciaux et des flacons de gel hydroalcooliques, a-t-il appuyé. Après Athiémé, la délégation préfectorale s’est rendue successivement aux centres de composition du Ceg 1 de Comé et du Ceg 1 de Grand-Popo en vue de prendre les nouvelles du démarrage des épreuves. A chacune de ces étapes, aucun incident n’a été signalé. Le département n’a pas enregistré de candidats à besoins spécifiques pour cet examen.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la défécation à l’air libre: Protos offre des solutions dans les sanimarchés de Dogbo et d’Athiémé