Baccalauréat session de juin 2021: 11 335 candidats planchent dans le Littoral

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Baccalauréat session de juin 2021: 11 335 candidats planchent dans le Littoral


Les candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire planchent, depuis hier lundi 21 juin, sur toute l’étendue du territoire national. Le lancement officiel de cet examen a eu lieu au Collège d’enseignement général de Gbégamey pour le compte du département du Littoral.

LIRE AUSSI:  Célébration de l’excellence dans l’éducation à Pèrèrè : des lettres de félicitations à une trentaine de chefs d’établissements

Au total, 11 335 candidats répartis dans 18 centres sont à l’assaut du premier diplôme universitaire depuis ce lundi 21 juin dans le Littoral. Les épreuves écrites de cet examen ont été lancées au centre de composition de Gbégamey par Alain Orounla, préfet du Littoral accompagné d’une forte délégation de la municipalité de Cotonou. Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les gros moyens ont été déployés par le gouvernement. Les dispositifs de lavage des mains sont installés de part et d’autre dans le centre. Chaque candidat dispose d’une paire de masques et la désinfection des mains au gel hydroalcoolique est de rigueur. Malgré la pluie, tous les candidats ont pu rejoindre les salles de composition avant 7 heures 30 min. A 8 h pile, la sirène retentit et la première épreuve à savoir la composition française est lancée.
Randyx Romain Ahouandjinou, premier adjoint au maire de Cotonou, constate que tout se passe bien et que les candidats sont très bien installés dans les salles de composition. Il rappelle les dispositions prises par la mairie, durant des semaines, pour permettre aux candidats d’avoir de bonnes notes et de se faire compter parmi les admis. « Les travaux dirigés qui ont été initiés sont des innovations apportées par la municipalité de Cotonou. Chaque année, nous allons les réitérer pour galvaniser les enfants pour que face aux épreuves, ils s’en sortent vainqueurs », fait-il savoir.
Alain Orounla, préfet du Littoral, note que les candidats sont sereins, bien préparés et composent dans une ambiance détendue. Il précise que sur les 11 335 candidats inscrits dans le Littoral, il y a quasiment autant de filles que de garçons. Ce qui confirme, selon lui, une scolarisation de plus en plus massive des filles. « J’espère que le taux de réussite des filles sera brillant et éloquent que le nombre de candidats inscrits », confie-t-il. Selon lui, la pluie de ce lundi matin, est un signe de bénédiction. « C’est une pluie pour rafraichir l’atmosphère, nos mémoires et raviver les connaissances », ajoute-t-il.
Après le centre de composition de Gbégamey, la délégation conduite par le préfet a mis le cap sur le Collège d’enseignement général d’Akpakpa-Centre pour y constater également le bon déroulement des épreuves.

LIRE AUSSI:  Etudier à Dikouan: La précarité plombe la volonté des écoliers