Baccalauréat session de juin 2021: 82 938 candidats à l’assaut du diplôme

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Baccalauréat session de juin 2021: 82 938 candidats à l’assaut du diplôme


L’examen du Baccalauréat 2021 a démarré, ce lundi 21 juin, sur l’ensemble du territoire national. Un coup d’œil sur les statistiques des sessions antérieures permet à la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, de constater une augmentation sans cesse croissante du nombre d’inscrits depuis trois ans, dans les séries techniques. Une source de satisfaction pour elle et le gouvernement.

LIRE AUSSI:  Cep 2021: Les résultats attendus pour le 30 juin prochain

Les candidats au Baccalauréat session unique de juin 2021 composent depuis hier sur tout le territoire béninois. 82 938 candidats dont 31 931 filles, répartis dans 132 centres de composition prennent part à la phase écrite de l’examen. A la faveur de son traditionnel message à l’endroit des candidats, parents d’élèves et acteurs de la chaîne d’organisation de l’examen, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, souligne que la présente session est une source de double satisfaction pour elle et l’Exécutif béninois. Double satisfaction, parce que « premièrement, le taux des filles est passé de 33,95 % en 2019 à 36,74 % en 2020 et à 38,50 % en 2021 ». Au dire de la ministre, ces chiffres prouvent que des filles sont davantage scolarisées et qu’elles abandonnent de moins en moins les classes. Sa deuxième source de satisfaction, c’est l’effectif des séries techniques qui est aussi en nette progression par rapport aux années antérieures. « Ceci est à l’actif du gouvernement du président Patrice Talon qui, au plan des réformes majeures, a mis l’accent sur l’Enseignement technique et la Formation professionnelle. Nous devons continuer dans cette direction, gage d’insertion de nos diplômés mais également source de développement de notre pays », soutient Eléonore Yayi Ladékan.
Elle rappelle par la même occasion que, depuis l’avènement du régime de la Rupture, une attention particulière est portée au secteur éducatif. Ce qui permet de constater avec satisfaction que le niveau de stabilité dans les établissements s’est accru et le contrôle de la qualité des prestations s’est davantage amélioré. Ces efforts ont permis, selon la ministre, de réaliser des taux de succès record aux examens ces deux dernières années. Elle assure que cette mobilisation de tous les acteurs doit impérativement se poursuivre pour redorer le blason du système éducatif béninois. « Le gouvernement continuera à jouer la partition qui est la sienne », garantit Eléonore Yayi Ladékan.

LIRE AUSSI:  Baccalauréat session de juin 2021: Alibori : 2206 candidats inscrits