Baccalauréat session de juin 2021: Le gouvernement rassuré des préparatifs

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Baccalauréat session de juin 2021: Le gouvernement rassuré des préparatifs

DOB parle du Baccalauréat

Alphonse da Silva, directeur de l’Office du baccalauréat, a reçu, hier jeudi 17 juin, la visite d’Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et Yves Chabi Kouaro, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle. Les deux ministres sont allés s’enquérir du niveau de préparation de l’examen du baccalauréat prévu pour démarrer lundi 21 juin prochain. Ils s’en sont ressortis assez rassurés.

LIRE AUSSI:  Respect du calendrier scolaire: Des écoliers toujours en situation de classe

Tout est fin prêt pour un bon déroulement de la phase écrite du Baccalauréat, lundi 21 juin prochain. C’est l’assurance qu’a donnée le directeur de l’Office du baccalauréat aux membres du gouvernement lors d’une séance de travail tenue hier jeudi 17 juin à Cotonou.
Alphonse da Silva explique qu’à la suite de l’inscription des candidats qui s’est déroulée du 14 décembre 2020 au 29 janvier 2021 et des travaux de dépouillement, 82 938 candidats sont retenus. Ce chiffre, selon lui, connaît une régression de 12 475 candidats, soit 13,07 % par rapport à l’effectif de l’année passée qui était de 95 413 candidats. Le nombre de filles inscrites est de 31 931, soit 38,50 % contre 51 007 candidats de sexe masculin. Les candidats régulièrement inscrits ont été répartis dans 132 centres de composition en 2021 contre 137 en 2020. Ainsi, compte tenu de la diminution des effectifs, plusieurs centres ont été provisoirement fermés dont le collège catholique St Augustin de Natitingou, le Collège d’enseignement général de Titirou, à Parakou, le collège catholique d’Azovè à Aplahoué, le Ceg 3 à Lokossa, le Ceg Agbokou à Porto-Novo et le Ceg Zogbo à Cotonou. Alphonse da Silva note que la direction de l’Office du bac a pris le soin de rencontrer les responsables de ces collèges pour leur expliquer les raisons de ces fermetures.
« Nous sommes prêts. Les travaux confidentiels sont terminés. Le tirage des épreuves et leur mise en cantine également terminés. A l’heure actuelle, toutes les cantines sont déjà déposées dans les centres sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il fait savoir.
A sa suite, Yves Chabi Kouaro, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle, a exprimé sa satisfaction pour les diverses mesures prises par la direction de l’Office du baccalauréat pour un bon déroulement de l’examen lundi prochain. Il informe que tous les programmes d’études ont été achevés et les remédiations pédagogiques ont été menées avec professionnalisme par les équipes techniques appropriées. « Nos apprenants sont prêts pour affronter le Baccalauréat », indique-t-il.
Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, tout en félicitant le directeur de l’Office du bac et son équipe pour le savoir-faire, a laissé entendre que le Baccalauréat est une industrie à laquelle participent beaucoup d’acteurs que sont les enseignants, les partenaires, les superviseurs et autres.
« C’est un grand processus et je voudrais exprimer ma joie et ma satisfaction de voir les préparatifs annonciateurs du succès de l’activité bouclés. Les épreuves sont sécurisées et les forces de l’ordre sont mobilisées pour la circonstance », a-t-elle assuré. Ce qui est intéressant, selon elle, ce sont les efforts croissants du gouvernement qui traduisent le niveau de priorité accordée à ces examens et à la qualité des diplômés. Elle rassure les candidats et les parents d’élèves que les épreuves vont se dérouler dans de très bonnes conditions. Eléonore Yayi Ladékan apprécie également la forte participation des filles aussi bien pour les épreuves techniques que générales. Elle informe que le gouvernement prend les dispositions idoines pour encourager tous les candidats qui embrassent les filières scientifiques au niveau des universités, notamment les filles.

LIRE AUSSI:  Phase écrite du BEPC 2015 dans l’Alibori-Borgou: Bon déroulement de l’examen en dépit des cas de tricherie