Bepc 2021; 36 916 candidats au charbon dans l’Ouémé/Plateau

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bepc 2021; 36 916 candidats au charbon dans l’Ouémé/Plateau


L’effectif des candidats dans les deux départements est en accroissement de 10,20 % par rapport à celui de 2020 où ils étaient au nombre de 35 353 répartis dans 46 centres d’examen. Les mêmes statistiques créditent le département de l’Ouémé de 29 898 candidats dont 15 274 filles contre 28 744 en 2020. Ils sont répartis dans 41 centres d’examen. Quant au département du Plateau, il compte 7018 candidats dont 3267 filles disposés dans sept centres, contre 6609 en 2020.
C’est le Collège d’enseignement général numéro 1 (Ceg 1) d’Avrankou qui a été retenu dans l’Ouémé pour abriter le lancement officiel de l’examen. Le top de la composition sera donné par le préfet de l’Ouémé, Marie Akpotrossou.Elle aura à ses côtés le directeur départemental en charge de l’Enseignement secondaire, Bertin Dansou. Le même exercice de lancement au plan départemental est prévu également du côté du Plateau sous l’égide du préfet Valère Sètonnougbo. L’examen se déroulera, comme en 2020, dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19. Les dispositions pratiques seraient prises à cet effet. Il y aura un candidat par table et au plus 30 candidats par salle. Les candidats seront distants au moins d’un mètre l’un de l’autre. Il est prévu des dispositifs de lavage des mains à l’entrée de chaque centre d’examen et un flacon de gel à l’entrée de chaque salle de composition pour permettre aux candidats non seulement de se laver les mains mais aussi de se les désinfecter avant de prendre place en salle. En outre, aucun candidat n’aura accès à un centre d’examen du Bepc sans son masque.
Il faut signaler qu’au total, 145 934
candidats prennent part au Bepc 2021 sur l’ensemble du territoire national contre 149 398 en 2020 et 205 733 en 2019. L’effectif total des candidats dégage une chute de 3 464 candidats, soit un taux de -2,32 % par rapport à celui de 2020. La tendance reste baissière depuis le Bepc 2019. Le directeur des Examens et Concours (Dec) du ministère chargé de l’Enseignement secondaire, Roger Koudoadinou, avait expliqué en 2020 cette régression par la mise en œuvre de la Plateforme de gestion numérique Educmaster qui permet désormais de détecter les inscriptions frauduleuses, c’est-à-dire les cas des élèves renvoyés pour insuffisance de résultats dans une école et qui s’arrangent pour trouver de faux bulletins pour s’inscrire en classe supérieure ailleurs. Le nouveau système permet de les démasquer facilement et de les exfiltrer des listes.

LIRE AUSSI:  Poursuivis pour association de malfaiteurs et vol à main armée:Les accusés désormais libres