Bepc 2021: Sérénité au Ceg Houéyiho, Les Pylônes et Le Nokoué

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bepc 2021: Sérénité au Ceg Houéyiho, Les Pylônes et Le Nokoué

Candidats CEG Houeyiho

Les épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) ont démarré, ce lundi 14 juin sur toute l’étendue du territoire national. Dans les centres de composition de Houéyiho, Les Pylônes et Le Nokoué, aucune irrégularité n’est enregistrée en dehors de quelques cas d’absences notés. Pour la première journée, les candidats ont composé dans la quiétude et le respect des gestes barrières contre le coronavirus.

LIRE AUSSI:  Scolarisation des filles au second cycle du secondaire: L’extension de la gratuité est à réajuster

Les compositions ont démarré à l’heure, notamment à 8 heures 00, la sirène retentit dans la plupart des centres d’examen du Brevet d’études du premier cycle session de 2021. Au centre de composition de Houéyiho où sont attendus 1 025 candidats, ce sont au total 1 002 qui composent dont 519 filles et 483 garçons, soit 23 absents. Dans les rangs des surveillants de salle, quelques-uns ont brillé par leur absence et il a été procédé à leur remplacement suivant les instructions de la hiérarchie. « Depuis le dimanche, nous étions venus dans notre centre d’examen pour vérifier si toutes les dispositions sont prises. Ensuite, nous nous sommes rendus au commissariat pour constater si les épreuves sont bien scellées. Très tôt ce lundi, nous sommes allés récupérer les épreuves de la matinée à savoir la Communication écrite et la lecture. A 7 h, nous avons commencé l’appel des surveillants de salle et les consignes ont été données avant le lancement des épreuves », a expliqué Maurille Mondé, chef centre du Collège d’enseignement général de Houéyiho. Il note que pour cette première journée, tout semble aller pour le mieux dans son centre de composition.
Au centre de composition du collège les Pylônes à Agla, c’est dans le calme absolu que composent les candidats. Sur les 820 inscrits et répartis dans 27 salles, 816 candidats planchent effectivement, soit 4 candidats absents. Egalement, dans ce centre, il a été noté 4 cas d’absences dans le rang des surveillants de salle qui ont été vite remplacés. Thomas Sonou, chef centre, se réjouit du bon déroulement de l’examen. Il invite les parents d’élèves à prendre toutes les dispositions pour permettre aux candidats d’être à l’heure dans les salles d’examen.
Même constat au centre de composition du Ceg Le Nokoué à Mènontin, où tout se déroule sans anicroche. Ici, il a été noté 6 absents dont 5 filles et 1 garçon sur les 740 candidats attendus. Egalement, huit surveillants de salle ne se sont pas présentés et le chef centre a systématiquement procédé à leur remplacement par d’autres surveillants désignés par la direction départementale. Albert Rodriguez, chef dudit centre, invite aussi les parents à prendre soin des enfants durant les trois jours que vont durer les compositions afin de leur permettre de finir l’examen dans de bonnes conditions.

LIRE AUSSI:  Entrée dans les écoles et instituts universitaires: La Fneb appelle à élargir le concours à tous les bacheliers