Bepc session de juillet 2020 : 51,19 % d’admissibilité contre 56,72 % l’année dernière

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bepc session de juillet 2020 : 51,19 % d’admissibilité contre 56,72 % l’année dernière


La délibération du Brevet d’étude du premier cycle a lieu ce dimanche 2 août 2020 à la salle de conférence du ministère des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle. Le taux de réussite national est de 51,19 %.

LIRE AUSSI:  Gestion des budgets des législatives et communales par Freddy Houngbédji: La CENA constate un dépassement de 3 milliards 600 millions

La direction des Examens et Concours du ministère des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle a délibéré l’examen du Brevet d’étude du premier cycle, ce dimanche. Le taux de réussite au plan national est de 51,19 % contre 56,72 % l’année dernière. Le département du Mono vient en première position avec un taux de 64,12 %. Celui du Couffo est classé deuxième avec un taux de 61,67%. Le Littoral est troisième avec 58,48 %, le Zou est quatrième avec un taux de 56,93 % suivi de l’Atlantique qui a enregistré 54,08 %. Le département des Collines est sixième avec 53,05 %, la Donga, septième a enregistré un taux de 49,24 %, l’Atacora est huitième avec 46,13 %.

Le département du Borgou est neuvième avec 45,37 %. Celui de l’Ouémé est dixième avec 43,02 % et l’Alibori est classé onzième avec 41,86 %. Le département qui vient en dernière position est celui du Plateau, classé douzième avec 40,07 %. Les candidats admissibles de la série Modèle court sont invités le jeudi 6 août 2020 dans les centres pour les épreuves orales et sportives. Ceux de la série modèle long y sont conviés le vendredi 7 août 2020. L’affichage des résultats est prévu pour le mardi 4 août 2020 dans les établissements sur toute l’étendue du territoire national. Toutefois, les candidats admissibles peuvent consulter leurs résultats via la plateforme e-resultats.

LIRE AUSSI:  Code électoral: La Cour constitutionnelle valide les nouvelles dispositions