Bilan sportif 2019: Les exploits des athlètes béninois

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bilan sportif 2019: Les exploits des athlètes béninois


L’année 2019 a été riche en événements sportifs pour le peuple béninois. Si certains athlètes comme Océane
Ganeiro, Odile Ahouanwanou et Privel Hinkati ont pu s’affirmer individuellement aux palns africain et mondial, l’historique qualification des Ecureuils du Bénin en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 reste la meilleure performance d’une sélection nationale.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires de la CAN Gabon 2017: Victoire très laborieuse des Ecureuils du Bénin

L’historique qualification des Ecureuils du Bénin en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 constitue la meilleure performance d’une sélection béninoise. Les Ecureuils du Bénin ont été auteurs d’un parcours élogieux au pays des Pharaons lors de cette compétition grâce à la dynamique du gouvernement.
Avec la synergie d’actions entre le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky et le Comité exécutif de la Fédération béninoise de Football dirigé par Mathurin de Chacus, les Ecureuils ont bénéficié d’un stage de préparation du 3 au 18 juin au Maroc. De Ifrane à
Marrakech, les moyens ont été mis à la disposition de l’équipe nationale pour lui permettre de s’aguerrir pour affronter ses adversaires du groupe F à savoir : le quadruple champion d’Afrique, le Ghana, la Guinée Bissau et le champion d’Afrique en titre, le Cameroun. Ils ont livré deux matchs amicaux qu’ils ont remportés respectivement contre la Guinée (1-0) le 11 juin et la Mauritanie (3-0), le 18 juin au stade de Marrakech. Emmenés par le technicien français Michel Dussuyer, Stéphane Sèssègnon et ses coéquipiers ont émerveillé tout le peuple béninois de la phase de poule jusqu’en quarts de finale de cette Can. A l’entame de la compétition, ils ont contraint le Ghana d’Andrew Ayew et de Gyan Assamoah au partage des points avec un doublé de Mickael Poté au stade
d’Ismaïlia le 25 juin. Tenu en échec par la Guinée Bissau (0-0) le 29 juin, le Bénin va finir meilleur troisième au premier tour après avoir contraint les Lions indomptables du Cameroun au nul (0-0), mardi 2 juillet au stade d’Ismaïlia. Ils ne se sont pas laissés impressionner par le Cameroun et ses stars mieux aguerris et plus expérimentés comme André Onana, André Zambo Anguissa, Karl Toko Ekambi, Stéphane Bahoken et Eric Maxime Choupo-Moting. Ainsi, les Ecureuils réussissent à sortir de leur poule après quatre phases finales de Coupe d’Afrique des Nations et neuf années après leur participation à la Can Angola 2010 où ils ont été éliminés au premier tour.

Mythe des Ecureuils « tueurs de lions »
Qualifiés au deuxième tour, les Ecureuils du Bénin sont tombés sur un des favoris de cette Can, les Lions de l’Atlas du Maroc conduits par l’entraîneur français Hervé Renard. Mais, à ce niveau encore, Stéphane Sèssègnon et ses coéquipiers vont déjouer les pronostics. Ils vont créer la sensation en passant ce cap au terme d’un match à rebondissements. Après avoir fait jeu égal avec cette formation du Maroc en première partie, ils ont réussi à ouvrir le score par le biais de Moïse Adilèhou à la 53e minute. Mais, les Marocains vont égaliser suite à une bévue de Jordan Adéotie. A 1-1, les deux équipes ont recouru aux prolongations puis à l’épreuve fatidique des tirs au but remportée par le Bénin grâce aux arrêts du gardien Saturnin Allagbé. Imparable dans ses buts lors de ce match, il s’est révélé au continent et au monde entier. Qualifiés pour les quarts de finale, les Ecureuils ont été éliminés par les Lions de la Téranga du Sénégal par le score de 1-0 après un match âprement disputé. L’unique but de la partie a été l’œuvre d’Idrissa Gueye à la 70e minute. Il met ainsi fin au mythe des Ecureuils «tueurs de Lions ». Cette qualification historique après 59 ans d’indépendance a été célébrée par le peuple béninois et le chef de l’Etat Patrice Talon qui a promis de maximiser les investissements pour des victoires plus grandes l’année prochaine avec la suite des éliminatoires Can 2021 et le démarrage des qualificatifs du Mondial 2022 en mars prochain.

LIRE AUSSI:  Championnat national de football: Bahreïn Fc et Béké Fc affûtent leurs armes

Esae Fc s’offre une place en phase de poules de la coupe de la Caf
Le parcours d’Esae Football club aux deux premiers tours de la Coupe de la Confédération africaine de Football constitue également une belle performance du football béninois en 2019. Après avoir éliminé respectivement l’As Snim par les scores de 5-0 et 2-0 lors du premier tour et Salitas Football club au deuxième tour avec une victoire finale à
Ouagadougou au terme de l’épreuve fatidique des tirs au but, Esae Fc a réussi à sortir Génération Foot à Cotonou. Les coéquipiers d’Alfred Linkpon ont fait le plus difficile en se qualifiant mardi 5 novembre dernier, au stade René Pleven de Cotonou pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de Football (Caf). Ils se sont débarrassés des Sénégalais de Génération Foot au terme de l’épreuve fatidique des tirs au but. Il a fallu deux arrêts du gardien Marcel Dandjinou pour voir les Béninois faire la différence (4-3) face à cette formation. Et pourtant, les académiciens menaient au score à la fin du temps réglementaire grâce à un but de Chérif Bayo à la 40e minute. Ce qui permet à un club béninois d’accéder à ce niveau de la compétition plus d’une trentaine d’années opère un tel exploit. Après cette qualification historique, Esae Fc est tombé dans le groupe de la Rs Berkane (Maroc), Dc MotemaPembe (Rd Congo) et de Zanaco (Zambie).

LIRE AUSSI:  18e journée du championnat de football de ligue 1: Les Buffles vaincus, Energie Fc assure

N’tia et Ganiero offrent deux médailles au Bénin
Le Bénin a décroché deux médailles aux 12es Jeux africains grâce au karatéka Océane
Ganeiro et à l’athlète Roméo N’tia. Océane Ganeiro a remporté une médaille de bronze dans la catégorie des -55 kg, lundi 26 août dernier à Rabat au Maroc. Ceinture noire, 3e dan de Karaté, elle s’est imposée 3-0 devant la Botswanaise Mothoyomotona Gaone. Comme lors du Championnat d’Afrique 2017 à Yaoundé, la quintuple championne de l’Afrique de l’Ouest et championne du
Bénin en titre réussit à faire retentir l’hymne national du Bénin à cette compétition en montant sur la troisième marche du podium. A sa suite, l’athlète Roméo N’tia a permis au Bénin d’arracher sa seconde médaille de bronze à cette compétition, vendredi 30 août. Le Béninois a fini troisième lors de la finale de l’épreuve du saut en longueur chez les hommes. Le jeune sauteur béninois de 26 ans, natif de Natitingou a créé la surprise avec une performance de 7m72. Le Bénin va finir avec deux médailles dans cette compétition où il est représenté en cyclisme, en athlétisme, au judo, au karaté, en aviron, en Taekwondo, au tennis, à la natation, au badminton, au beach-volley et au tir à l’arc…

Hinkati qualifié pour les JO Tokyo 2020
En aviron, après avoir terminé au pied du podium devant la Tunisie, l’Egypte et l’Algérie aux Jeux africains en août dernier, le rameur béninois Privel Hinkati a validé, le 12 octobre dernier, son billet pour les prochains Jeux olympiques Tokyo 2020. En finale des qualifications olympiques sur le lac de Tunis, il a réussi à réaliser son rêve olympique en finissant 5e de cette randonnée nautique. Il est le premier athlète béninois qualifié directement aux Jeux olympiques Tokyo 2020. Après sa brillante prestation aux Mondiaux d’athlétisme à Doha au Qatar, Odile Ahouanwanou pourra, elle aussi, être présente au Japon. En effet, Odile Ahouanwanou avec 6210 points, a fini 8e de la finale d’heptathlon remportée par la Britannique Katarina Johnson-Thompson (6981 points) devant la Belge Nafissatou Thiam (6677). Un nouveau record personnel et national pour la championne d’Afrique de l’heptathlon en 2018. Les regards sont tournés vers les autres athlètes béninois comme Océane Ganiero en karaté, Celtus Dossou-Yovo en judo, Jéhudiel Kiki et Rostand Kiki en taekwondo, Georges Agonkouin en Skate board, Noëlie Yarigo et Roméo N’tia en athlétisme et Tchani Baki en lutte olympique qui pourraient, eux aussi arracher leur billet en début d’année 2020.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires de la CAN Gabon 2017: Victoire très laborieuse des Ecureuils du Bénin

Le Bénin confirme en roller sports
Les athlètes béninois ont maintenu leur suprématie en roller sports en remportant les premiers Jeux africains de la discipline à Kinshasa. Ils ont fini en tête de la compétition avec 56 médailles dont 25 en or, 19 en argent et 12 en bronze. Rawdath Demba Diallo, Kelly Ahouéya et Nelly Ahouéya ont dominé la course en finale des 3.000 m relais juniors filles devant les représentants du pays hôte, la République démocratique du Congo. Les Béninoises ont réussi à se débarrasser des Congolaises Sterline Mvumo, Grâce Dipo et Claire Marie Missmi devant leur public. Fortunes identiques pour Henresth Houngbo, Eustache Fafoumi et Bachirou Issoufou chez les garçons. Ils se sont imposés lors de la course de relais face à la République démocratique de Congo et l’Egypte. Chez les séniors, les Béninoises Hermione Ahouissou et Clarisse Larissa Otchoumaré ont dominé les trois Congolaises Linda Kanku, Bijou Masirika, Elohim Dinalo. Au 1000 m sprint, Demba Diallo Rawdath et Hermionne Ahouissou ont décroché la médaille d’or et d’argent alors que Mouhawya Salifou a arraché la médaille d’argent au saut en hauteur derrière le Congo Brazzaville et la République démocratique du Congo. Le Bénin conserve son titre de champion d’Afrique de la discipline.