Bitumage de l’axe Misséssinto-Zè: Le prestataire s’engage à corriger les imperfections notées

Par LANATION,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bitumage de l’axe Misséssinto-Zè: Le prestataire s’engage à corriger les imperfections notées

Jacques AYADJII à Zinvié

Mercredi 14 juillet dernier, Jacques Ayadji, directeur général des Infrastructures, accompagné de ses collaborateurs, a effectué une visite de contrôle sur l’axe Missésinto – Zinvié – Sèvèdé nou – Zè en construction. Cette visite s’inscrit dans le cadre des missions de contrôle de chantier et fait suite à la diffusion d’images sur les réseaux sociaux faisant état de l’érosion de la route Missésinto-Zinvié- Sèvèdénou-Zè.

LIRE AUSSI:  Renforcement de capacités en innovation: L’ ABeVRIT forme des entrepreneurs et créateurs à Bohicon

Constater l’évolution des travaux et d’autre part rassurer l’opinion publique sur le fait que les images largement relayées sur les réseaux sociaux, et qui montraient des ouvrages d’assainissement emportés par les eaux de ruissellement sur l’axe Missésinto-Zinvié-Sèvèdénou- Zè, relèvent de l’intoxication. « Il y a eu une alerte d’un internaute sur les réseaux sociaux, qui a positionné une image. Nous avions analysé l’image et nous avons su que ça ne pourrait pas être ici parce qu’il y a au moins un élément qui nous faisait faire cette affirmation : les passages busés », a relevé Jacques Ayadji, directeur général des infrastructures. Depuis 2016 où les choses ont évolué dans le domaine des infrastructures au Bénin, il est impossible qu’une entreprise réalise encore des passages ou utilise des buses pour réaliser des ouvrages. En clair, le Bénin, depuis bien longtemps, n’utilise plus de passages busés.
Néanmoins, une mission de contrôle s’est portée sur ledit chantier afin d’avoir l’assurance que les travaux s’y déroulent bien. Occasion de noter quelques imperfections çà et là sur le long du chantier. Camille Guitchan, directeur des Travaux à Ebomaf, reconnaissant les imperfections relevées sur le chantier par la mission de contrôle, promet que l’entreprise Ebomaf mettra tout en œuvre pour les corriger. « On a constaté effectivement des imperfections sur le projet, des malfaçons. Il y a des fissurations qui seront corrigées… nous allons d’abord faire des carottages et c’est après cela que nous allons voir l’ampleur de ces fissurations pour les améliorer », a-t-il expliqué. Cette descente du directeur général des Infrastructures s’est achevée par la visite de l’axe Calavi-Kpota-Ouèdo-Hêvié-Cococodji, avec un arrêt pour apprécier l’évolution du chantier de la deuxième partie du pont entre Hêvié et Cococodji.

LIRE AUSSI:  Secteur de la microfinance: L’association Consortium Alafia fête ses 20 ans d’existence

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)