Blocage de travaux d’électrification rurale à Ouaké et Copargo: Le député Nourénou Atchadé interpelle le gouvernement

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Blocage de travaux d’électrification rurale à Ouaké et Copargo: Le député Nourénou Atchadé interpelle le gouvernement


Le député Nourénou Atchadé

Les travaux d’électrification dans les villages d’Anandana et Tchalinga respectivement dans les communes de Copargo et de Ouaké sont bloqués depuis plusieurs mois. Cette situation n’est pas du goût du député de la quatorzième circonscription électorale, Nourénou Atchadé, qui demande des explications au gouvernement à travers une question orale avec débat qu’il a déposée, ce mercredi 21 février sur la table du président de l’Assemblée nationale.

LIRE AUSSI:  Un Béninois récompensé par une Fondation suisse

Dans son interpellation, l’élu du peuple renseigne que le marché d’extension d’électrification du village d’Anandana a été attribué à une société adjudicataire qui a obtenu des avances de démarrage des travaux. Grand est son étonnement de constater que le projet n’a pas abouti jusqu’ici, nonobstant les avances perçues par l’entreprise en charge des travaux. Les multiples plaintes des populations dudit village et les démarches des autorités locales à divers niveaux n’ont pas permis de faire bouger les lignes.
L’élu du peuple voudrait connaître l’entreprise adjudicataire des travaux et les clauses du contrat qui le lient à l’Etat et les garanties fournies par celle-ci pour obtenir les avances de démarrage. Il propose par ailleurs au gouvernement de dessaisir l’entreprise défaillante au profit d’une nouvelle afin de permettre au Bénin de ne pas perdre le financement de la Banque mondiale lié à ce projet.
Revenant au cas du village de Tchalinga à Ouaké, le député fait observer ici que l’entreprise adjudicataire a fini les travaux et la réception provisoire a été prononcée depuis mai 2017. Mais jusqu’ici la mise en service de l’ouvrage, qui connaîtrait déjà des dégradations, tarde à être effective, fait-il remarquer.
Ainsi, se fondant sur les dispositions de l’article 113 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le député invite l’Exécutif à expliquer à la Représentation nationale, les raisons de la non mise en service du réseau électrique de Tchalinga et ce qu’il entend faire par rapport aux fissures que présente déjà l’ouvrage.

LIRE AUSSI:  Télévision numérique terrestre: Les éditeurs associés à la création de « Bénin diffusion »

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau