Blocage des travaux du marché Ouando : Wilfried Léandre Houngbédji rassure la population de Porto-Novo

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Blocage des travaux du marché Ouando : Wilfried Léandre Houngbédji rassure la population de Porto-Novo

Léandre Wilfried HoungbédjiLéandre Wilfried Houngbédji

Bloqués depuis quelque temps, les travaux de construction du marché Ouando à Porto-Novo vont reprendre d’ici décembre prochain. Le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement (Sgag-Ppg), Wilfried Léandre Houngbédji, en a donné l’assurance, mardi 17 mai dernier, en marge de la séance d’information et de sensibilisation de la population de Porto-Novo sur la cherté de la vie et les mesures prises par le gouvernement pour l’atténuer.

LIRE AUSSI:  Audition budgétaire à l’Assemblée nationale : 78 milliards F Cfa pour le Cadre de vie et le Développement durable

La situation de ce marché dont les travaux ont été lancés en janvier 2020 pour une durée de quinze mois préoccupe plusieurs intervenants surtout des commerçantes relogées provisoirement sur des sites de fortune, le temps de l’achèvement de l’ouvrage. Ceux-ci ont saisi l’occasion de cette rencontre avec la délégation gouvernementale pour faire part de leurs inquiétudes par rapport à l’arrêt des travaux. Mais dans ses réponses, le parole-parole du gouvernement les a rassurés.

En effet, dans sa réponse en langue locale Goun, Wilfried Léandre Houngbédji a fait savoir que le chantier n’est pas abandonné. La reprise et l’achèvement des travaux le préoccupent aussi d’autant qu’il se dit pressé d’annoncer la mise en service du joyau au titre des réalisations phares du gouvernement du président Patrice Talon. Les chantiers d’Ahouangbo et de Ouando à Porto-Novo seront réalisés tout comme les nombreux autres lancés et presque achevés dans la même période, notamment à Cotonou, Toffo et Glazoué, rassure le porte-parole du gouvernement.

LIRE AUSSI:  Audition budgétaire à l’Assemblée nationale : 78 milliards F Cfa pour le Cadre de vie et le Développement durable

Seulement, relativement au marché de Ouando, explique-t-il, la raison du blocage des travaux est surtout liée à quelques difficultés rencontrées par l’entreprise adjudicataire. Ces difficultés ont contraint le gouvernement à revoir à zéro le contrat pour un nouveau démarrage. Wilfried Léandre Houngbédji informe avoir fait, il y a trois semaines, un point avec le ministre en charge du Cadre de vie, Didier Tonato, de tous les marchés de type moderne en construction sur le territoire national. Il a rassuré l’assistance que d’ici la fin de l’année, tout rentrera dans l’ordre. Le projet de construction et de modernisation du marché Ouando va redémarrer mais dans sa version remodelée.

Il faut signaler que le plan architectural initial avait prévu un marché de type R+1. Selon les caractéristiques, il devrait être bâti sur une superficie de 35 363 mètres carrés avec une structure métallique de type Shed. Au rez-de-chaussée, il est prévu la construction de 141 boutiques de 10 m2 en périphérie et s’ouvrant à l’extérieur, de 10 magasins, de 1670 étals de 3 à 5 m2 délimités par des marquages au sol, des locaux servant de bureaux pour le personnel chargé de gérer le marché, d’une infirmerie, d’une chambre froide, d’une salle polyvalente pour les réunions des différentes associations intervenant dans le marché.

LIRE AUSSI:  Premier gouvernement du second quinquennat : Trois départs, deux entrées, une mutation

Le projet prévoyait au départ à l’étage la construction de locaux techniques et de 978 étals, soit en tout 2 648 étals supplémentaires aux 2 000 conservés dans le cœur du marché et un système de panneaux solaires pour l’éclairage public. Il sera réalisé également le pavage et les caniveaux sur un tronçon de route de la zone pour permettre l’assainissement du marché.