Bon déroulement du scrutin présidentiel: La Cena prend langue avec les institutions, les Ptf et les Osc

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bon déroulement du scrutin présidentiel: La Cena prend langue avec les institutions, les Ptf et les Osc


Dans le souci d’impliquer tous les acteurs pour une élection présidentielle transparente et crédible, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a échangé, hier mercredi 27 janvier, avec les différentes parties prenantes. Il s’agit en l’occurrence des institutions, ministères et structures impliqués dans l’organisation de l’élection, du corps diplomatique, des médias et des organisations de la société civile.

LIRE AUSSI:  Décision Dcc 21-130 de la Cour constitutionnelle: Une dizaine de députés suppléants délivrés

Le bon déroulement de l’élection passe par une bonne préparation. Et chaque acteur doit pouvoir jouer son rôle en toute responsabilité. C’est pour peaufiner les derniers détails de l’organisation de la présidentielle de 2021 que la Commission électorale nationale autonome (Cena) a rencontré d’une part les institutions et le corps diplomatique et d’autre part les Organisations de la société civile.
A chaque séance, tout le processus électoral a été exposé et les grandes lignes ont été discutées. Le financement des élections, les rôles de chaque institution dans le processus électoral, les mesures de sécurité, la gestion des fraudes électorales, le respect des gestes barrières, l’observation de l’élection, la couverture médiatique du scrutin par les médias nationaux et internationaux…, sont autant de sujets abordés lors des séances tenues hier.
La vice-présidente de la Céna Geneviève Boco Nadjo, a rassuré de l’engagement de la Cena à réussir sa mission en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes. Face à chacune des délégations, le message essentiel, c’est le souci de transparence et de préservation de la paix.
Au terme des échanges,
Emmanuel Tiando, président de la Cena, a exprimé sa reconnaissance aux différents participants, notamment les représentants des institutions de la République et des ministères, les partenaires techniques et financiers, les médias et les organisations de la société civile. « Ce que nous souhaitons, c’est que chacun puisse, à son niveau, jouer la partition qui est la sienne. Que chacun prenne la mesure de ses responsabilités et se dise que le succès de cette élection dépend également de sa contribution au lieu de penser que tout relève de la Cena », a conclu Emmanuel Tiando.

LIRE AUSSI:  Scène politique nationale: Le nouveau départ