Bonne santé économique dans l’UEMOA: Près de 7% de croissance au deuxième trimestre 2015

Par LANATION,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Bonne santé économique dans l’UEMOA: Près de 7% de croissance au deuxième trimestre 2015


Les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) affichent une bonne santé économique au deuxième trimestre de l’année en cours. C’est ce qui ressort du bulletin trimestriel de statistiques de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), paru la semaine dernière.

LIRE AUSSI:  Bénin: Lancer l’économie en 2021 par l’interventionnisme économique

Le deuxième trimestre de l’année 2015 donne des signaux intéressants aux économies de l’espace UEMOA. Le bulletin trimestriel de statistiques de la BCEAO, publié la semaine dernière, crédite l’Union d’une bonne santé économique et financière. Selon les tendances lourdes dégagées par l’institut d’émission, le deuxième trimestre de l’année en cours révèle une accélération de l’activité économique de l’Union par rapport à la même période en 2014. «Le produit intérieur brut s’est accru de 6,9%, en glissement annuel, contre 5,5% au deuxième trimestre 2014. Le secteur tertiaire a contribué pour 3,7 points à cette croissance, contre 1,8 point pour le secteur secondaire et 1,4 point pour le secteur primaire», note-t-il. La forte croissance enregistrée dans le secteur tertiaire, est tirée par la bonne tenue des activités commerciales, l’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail ayant progressé de 7,8%, en glissement annuel, au deuxième trimestre 2015.

L’Union a, par ailleurs, enregistré un gain de compétitivité au premier trimestre 2015 par rapport à la même période en 2014. L’indice du taux de change effectif réel (TCER) de l’UEMOA a baissé, en glissement annuel au deuxième trimestre 2015, de 5,9%, pointe le rapport. Il justifie ce résultat par le repli du taux de change effectif nominal de 4,4% par rapport à son niveau de la même période de l’année précédente et un différentiel d’inflation favorable à l’Union de 1,5 point de pourcentage.
Un bémol, le taux d’inflation a poursuivi sa tendance haussière au cours du deuxième trimestre 2015. Ce taux en glissement annuel, s’établit à 1,5% à fin juin 2015 contre 0,5% à fin mars 2015. «La remontée du taux d’inflation reste essentiellement imputable au renchérissement des produits alimentaires. En effet, la contribution de la composante «Alimentation» à l’inflation totale est passée de 0,3 point de pourcentage à fin mars 2015 à 1,2 point de pourcentage à fin juin 2015. L’augmentation des prix concerne essentiellement les légumes, les céréales, les tubercules et les produits de la pêche», défend le bulletin de statistiques de la BCEAO.

LIRE AUSSI:  Relance économique post-Covid : 93 milliards de dollars mobilisés au profit des pays pauvres

Les matières premières victimes des cours !

De même, sur les marchés des matières premières, les cours mondiaux des principaux produits exportés par les pays de l’UEMOA se sont inscrits à la baisse au deuxième trimestre 2015 par rapport à la même période de 2014. «Le cours moyen s’est, en effet, replié de 22,1% pour le coton, 12,7% pour le café, 7,4% pour l’or et 0,6% pour le cacao. De même, les cours du pétrole brut, exprimés en dollar, ont également diminué en rythme annuel de 42,6%», pointe le bulletin. Selon la BCEAO, le solde de la balance commerciale de l’Union affiche une amélioration de 174,2 milliards au deuxième trimestre 2015 par rapport à la même période de 2014. Cette évolution, souligne-t-elle, est due à une hausse des exportations de 2,5% et à une baisse des importations de 2,2%. En particulier, la décélération des importations est liée à la détente des prix des produits pétroliers.
La place boursière d’Abidjan suit également la tendance positive générale. Sur le marché boursier de l’UEMOA, l’indice BRVM 10 à fin juin 2015 s’est accru de 12,5% par rapport à son niveau à fin juin 2014. Quant à la capitalisation boursière, elle a augmenté de 20,5% sur la même période, informe la BCEAO.