Brouille des émissions de la radio Soleil Fm: Quinze députés de l’Opposition interpellent le gouvernement

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Brouille des émissions de la radio Soleil Fm: Quinze députés de l’Opposition interpellent le gouvernement


Le député Idrissou Bako et quatorze autres de ses collègues de la minorité parlementaire exigent du gouvernement des clarifications par rapport à la brouille, depuis quelques semaines, des programmes de la radio Soleil Fm. Ils l’ont fait savoir à travers une question orale avec débat qu’ils ont déposée ce mardi 14 novembre sur la table du président de l’Assemblée nationale via le secrétariat général administratif de l’institution parlementaire.

LIRE AUSSI:  Après 25 ans passés à l’UDS:Le maire de Pèrèrè démissionne pour rejoindre les FCBE

Selon eux, une radio pirate a pris en otage la fréquence 106.0 FM diffusant en permanence de la musique. La même brouille aurait été constatée au niveau de la radio Capp Fm le dimanche 5 novembre dernier, pendant une à deux heures de temps. Les quinze députés signataires de la question orale avec débat craignent, à cette allure, la généralisation de cette brouille sur toutes les chaînes privées voire publiques. Ce qui les inquiète davantage est lorsque la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), saisie des plaintes des responsables de la radio Soleil FM, se serait déclarée incompétente pour résoudre le problème. Il revient alors, selon les parlementaires de l’Opposition, au gouvernement de prendre ses responsabilités pour faire cesser cet acte de piraterie. « La déclaration d’incompétence de la Haac signifierait que la radio pirate n’a pas pu être localisée sur notre territoire, conformément aux dispositions de la loi n°97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l’espace audiovisuel et dispositions pénales spéciales relatives aux délits en matière de presse et de communication audiovisuelle en République du Bénin …», soutiennent les signataires de la question orale avec débat.
L’usage des fréquences par la diffusion des services de communication audiovisuelle par voie hertzienne ou par satellite est subordonné au respect de certaines conditions techniques définies par la Haac dans les cahiers de charge. Notamment les caractéristiques des signaux et des équipements de diffusion utilisés, les coordonnées géographiques du lieu d’émission, la limite supérieure de la puissance apparente rayonnée et la protection contre les interférences possibles avec l’usage des autres services de télécommunications.
Face à cette situation, les quinze députés demandent au gouvernement de dire à l’Assemblée nationale les diligences qu’il a effectuées pour mettre fin à cette situation dans laquelle se retrouve la radio Soleil Fm. Il est également invité à expliquer à la Représentation nationale les dispositions prises pour réprimer les personnes qui seraient coupables de ces actes de piraterie et les mesures envisagées pour éviter que de tels actes ne se reproduisent à l’avenir. Ils disent fonder leur initiative sur les dispositions de l’article 110 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale et des articles 71 et 113 de la Constitution du 11 décembre 1990.
Les regards sont tournés depuis hier vers le bureau et la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale pour la suite à donner à cette question orale avec débat c’est-à-dire sa programmation ou non pour être examinée en plénière en présence du représentant du gouvernement?

LIRE AUSSI:  Lutte contre le chômage : Une table ronde sur la formation et l'employabilité se tient à Cotonou

Th. C. N.