Budget du Memp au 2nd semestre 2020: Les Osc évaluent les performances réalisées

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Budget du Memp au 2nd semestre 2020: Les Osc évaluent les performances réalisées


Les acteurs de la Société civile ont participé, ce mercredi 27 janvier, à une causerie-débat avec les cadres du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp), surtout ceux intervenant dans la programmation et la chaîne des dépenses sur l’exécution du budget de leur secteur au titre du second semestre de l’année 2020. Les travaux se sont déroulés dans l’enceinte dudit ministère à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Gestion rationnelle des ressources entre le Bénin et le Togo: La direction exécutive de l’Autorité du bassin du Mono installée

La Société civile engagée dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire, principalement le consortium Social Watch Bénin/Rifonga-Bénin, fidèle à ses objectifs depuis 2019, a échangé ce mercredi 27 janvier avec les cadres financiers intervenant dans la chaine des dépenses publiques et la planification sur le niveau d’exécution du budget du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp) au second semestre de 2020. La causerie-débat a permis aux acteurs des Osc d’apprécier et d’analyser les performances réalisées par le ministère au cours de l’année écoulée.
Ouvrant les travaux, le directeur adjoint de cabinet du ministre, Raliou Arinloyé, représentant l’autorité ministérielle, a d’emblée avoué que les réalisations physiques du ministère n’ont pas été reluisantes à l’évaluation annuelle. Selon lui, les activités programmées et qui ont été menées entièrement ou partiellement laissent déduire un taux d’exécution physique moyen de 89,86 %. Ce qui dénote une nette régression par rapport à la même période en 2019 où ce taux était de 91,63 %. Il explique cette contre-performance par notamment la pandémie du Covid-19 qui a bouleversé l’exécution des activités l’année dernière.
Revenant sur l’exécution financière, Raliou Arinloyé informe que, sur une dotation globale de 118 800 488 000 F Cfa prévue pour la mise en œuvre de l’ensemble des activités, le ministère a engagé au total 111 985 417 000 FCfa et ordonnancé 110 497 533 000 FCfa au 31 décembre 2020. Ce qui donne un taux d’exécution financière, base engagement et base ordonnancement respectivement de 94,26 % et 93,01 %. Ces performances financières sont au-dessus de celles obtenues en 2019 où ces taux étaient respectivement de 92,19 % et 90,52 %, souligne-t-il. Raliou Arinloyé explique que ces performances financières qui ne s’alignent pas sur celles physiques seraient principalement dues à une meilleure maitrise du décret d’application du nouveau Code des marchés publics en République du Bénin.

LIRE AUSSI:  Examen du BEPC 2018: Le préfet Joachim Apithy espère de bons résultats dans l’Ouémé

Aller plus loin !

La causerie-débat a été l’occasion pour les cadres du Memp de fournir aux Osc tous les éléments d’appréciation à travers deux communications qu’ils ont présentées. Lesquelles communications suivies de débat ont permis à la Société civile de faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la causerie-débat du 1er semestre 2020, notamment par rapport aux manuels et aux cantines scolaires ; d’évaluer le niveau d’exécution du budget 2020 surtout en ce qui concerne les dépenses sociales prioritaires, de s’informer des difficultés rencontrées par les cadres financiers dans la mise en œuvre du budget et de proposer des approches de solutions.
Très satisfaite des travaux, la représentante de la présidente du Conseil d’administration de Social Watch Bénin, Birkiss Bakary, précise que l’activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la participation de la Société civile au processus budgétaire au niveau national et sectoriel avec l’appui technique et financier de l’Union européenne à travers le Programme Repasoc. Elle se réjouit du grand intérêt de la séance qui offre l’opportunité aux Osc de faire le plaidoyer afin de faciliter la prise en compte des aspirations des populations portées par elles, notamment la sensibilité Genre dans le processus d’élaboration et du suivi du budget du Memp.