«C’est logique que les enseignants rejoignent les classes» selon Noël Chadaré

Par zounars,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur «C’est logique que les enseignants rejoignent les classes» selon Noël Chadaré


«C’est logique que les enseignants rejoignent les classes» selon Noël Chadaré

Le secrétaire général de la Confédération des syndicats indépendants (COSI), Noël Chadaré s’est prononcé sur la reprise des cours dans les collèges et écoles publics. Pour lui, il est tout a fait normal que les enseignants rejoignent les classes puisque le gouvernement a pris l’engagement de satisfaire certaines de leurs revendications.

LIRE AUSSI:  Examen du baccalauréat session unique de juin 2016: 115 322 candidats attendus dans les centres de composition

La Nation : Les cours ont effectivement repris dans les écoles et collèges publics. Pouvez-vous nous le confirmer?

Noël Chadaré : Je fais comme vous le constat de l’effectivité de la reprise des cours et je dirais même que c’est chose normale. Le premier engagement pris par le gouvernement c’était les 10 000 F CFA comme prime transitoire et le deuxième, est l’élaboration et l’adoption des statuts particuliers. Les deux points étant satisfaits, je crois que c’est logique que les enseignants qui sont dans nos confédérations : CSA, CGTB, COSI, CSTB, et UNSTB et qui se sont retrouvés au sein du Front d’action des syndicats de l’éducation, rejoignent les classes. Ils sont fondés à suspendre leur motion de grève. Les engagements qui ont fait l’effet de la grève ont été satisfaits. C’est donc normal que la grève soit suspendue. Mais ceux qui veulent continuer avec la grève sont libres de le faire. La grève est individuelle mais c’est le rapport de force qui va dominer sur le terrain. En tout cas, nous à notre niveau, nous avons appelé les enseignants à la reprise des cours.

LIRE AUSSI:  Uemoa : Le Bénin classé premier au Baccalauréat 2020

Et si le gouvernement ne respectait pas ses engagements ?

Le gouvernement doit, devant de telle situation, respecter ses engagements inscrits dans les statuts particuliers des enseignants à savoir le 1.25 à partir de fin janvier 2016 et que les enseignants constatent que l’engagement qui a été pris, est effectivement honoré comme convenu. Et c’est justement pour cette raison que les enseignants parlent de moratoire de deux mois. On avait dit qu’en ce qui concerne les vacataires, il faut que la commission se remette au travail afin de faire le recensement et des propositions concrètes. Ainsi, leur situation peut-être résolvée sans discrimination. Mais il faut que le gouvernement respecte tout ce qui a été conclu lors des négociations.

Un appel à l’endroit des enseignants

Je demande aux enseignants qui ont repris les cours de bien faire leur travail de façon consciencieuse avec un professionnalisme exempt de tout reproche. Car la grève est finie. Il faut qu’ils s’appliquent car c’est l’avenir des enfants qui est en jeu. Il faut aussi qu’ils soient prêts pour d’éventuelles mobilisations si cela advenait?

LIRE AUSSI:  Reprise stratégique des classes à Bohicon et Abomey