Cadre de concertation des confessions religieuses: Des critères proposés pour le choix du président de la République

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cadre de concertation des confessions religieuses: Des critères proposés pour le choix du président de la République


Cadre de concertation des confessions religieuses: Des critères proposés pour le choix du président de la République

Le Cadre de concertation des confessions religieuses (CCCR) du Bénin a tenu sa session ordinaire mercredi 25 novembre au Chant d’oiseau de Cotonou. A l’issue des travaux, il a rendu public une déclaration sur la situation socio-politique et économique du pays avec le profil du prochain président du Bénin.

LIRE AUSSI:  Relations MCTIC-professionnels des médias: Les doléances des journalistes au ministre Etienne Kossi

Des fidèles chrétiens de tout bord, des têtes couronnées, des adeptes de Vodoun et des fidèles musulmans, étaient nombreux mercredi 25 novembre à la session ordinaire du Cadre de concertation des confessions religieuses du Bénin. Après une analyse dite responsable du contexte socio-politique du pays, ils ont, dans une déclaration lue par leur porte-parole, Michel Alokpo, invité la classe politique à une prise de conscience en vue de sortir le Bénin de l’impasse. Ils proposent, une fois la tempête des élections terminée, la révision de la Constitution en ses points querellés en vue d’assainir le système partisan et de redorer le blason de la démocratie. Le peuple béninois a été aussi exhorté à un réarmement moral et éthique afin que l’argent cesse d’être son idole. Les animateurs de la vie politique ainsi que les citoyens sont appelés à considérer la fonction du président de la République comme une fonction hautement sacrée engageant la destinée du peuple. Le CCCR rappelle à tous, le caractère laïc de l’Etat et invite au respect de la Constitution béninoise. Plus loin, ils appellent les autorités en charge des élections au respect du consensus, maître-mot de la Conférence nationale afin d’éviter toute forme d’exclusion.

LIRE AUSSI:  Relations MCTIC-professionnels des médias: Les doléances des journalistes au ministre Etienne Kossi

Ils prennent à nouveau l’engagement de continuer à prier pour la paix avant, pendant et après les élections.

Profil du futur candidat

«Un homme de consensus, patriote et reconnu pour sa probité et son intégrité», tel est le premier indice d’éligibilité du prochain candidat selon le CCCR. A l’en croire, cet homme doit être un rassembleur épris de justice, d’équité et de paix, de vérité, qui a la crainte de Dieu et qui respecte ses engagements vis-à-vis du peuple. Pour le CCCR, le prochain président doit être un homme politique ayant acquis des compétences managériales reconnues et des qualifications professionnelles solides, un homme qui a une audience et un rayonnement au niveau national et international, un homme qui a une parfaite connaissance du pays et des compatriotes béninois. Le prochain élu sera également un homme détenteur d’un projet de société séduisant qui répond aux attentes du Bénin et qui jure de le mettre en œuvre une fois élu. Il doit être un homme naturellement humble qui sait se mettre au-dessus de la mêlée pour ne voir que l’intérêt de la nation, un homme capable de s’engager pour la dépolitisation de l’administration publique, qui assure la bonne gouvernance et l’égalité de chance à tous les citoyens béninois et éviter la gabégie et les malversations financières. C’est celui qui doit s’engager à promouvoir les valeurs éthiques et morales ainsi que l’éducation civique au peuple.
A la fin de la déclaration du CCCR, le représentant du ministre en charge des Relations avec les Institutions, Comlan Edjalowe a souligné l’importance et l’opportunité de cette initiative des confessions religieuses du Bénin ¦