Café Rse / Entreprises et Inclusion professionnelle: Donner leur chance aux personnes atteintes de handicap

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Café Rse / Entreprises et Inclusion professionnelle: Donner leur chance aux personnes atteintes de handicap


Soutenue par Handicap International, l’initiative Café Responsabilité sociale de l’Entreprise (Café Rse) a reçu, hier jeudi 24 octobre, deux chefs d’entreprises qui font de l’inclusion professionnelle et de l’égalité des chances une réalité. Il s’agit du directeur pays du complexe hôtelier Novotel et Ibis et du directeur de la maison d’imprimerie Espace Ansath qui ont partagé leurs expériences avec une foule d’acteurs des secteurs public et privé.

LIRE AUSSI:  Grande figure de l’Histoire: Nelson Mandela , Quand la légende rejoint la réalité

« Les situations de handicap interpellent et appellent les chefs d’entreprises et les autorités à plus de responsabilité et de conscience… Prenons l’engagement de recruter les personnes atteintes d’un handicap à hauteur de 5 % du personnel… ». C’est par ces déclarations que Yacoubou Bitocho, représentant le collectif des organisateurs de Café Responsabilité sociale de l’Entreprise, a ouvert la rencontre d’hier. Promoteur de l’inclusion professionnelle et du respect des droits fondamentaux des personnes atteintes de handicap et des populations vulnérables, l’Ong Handicap International (HI) a soutenu l’initiative. Handicap international qui, depuis janvier 2019, s’est doté du nom d’usage Humanité et inclusion, met en œuvre au Bénin, au Maroc, en Tunisie et au Sénégal, un projet dénommé Emploi et Handicap. Un projet par lequel HI sensibilise et accompagne les secteurs privé et public dans l’inclusion et l’insertion professionnelle des personnes handicapées. « Beaucoup d’hommes et de femmes en situation de handicap disposent de compétences hélas méconnues. Beaucoup d’entre eux vivent dans la précarité. Dans ce contexte, la rencontre Café Rse est de grande importance. Elle permet de mettre en lumière les actions qui se font déjà et de promouvoir la diversité. Nous pensons que la Responsabilité sociale de l’Entreprise (Rse) est indispensable pour la prise en compte effective des personnes en situation de handicap dans les entreprises. C’est pourquoi Handicap International s’est engagé dans un processus devant permettre au Bénin de se doter d’une charte nationale Rse », a indiqué le représentant de Handicap International, Juste Klotoé, avant les témoignages de deux chefs d’entreprises qui ont une politique de Responsabilité sociale de l’Entreprise.

LIRE AUSSI:  Suite des opérations du Ravip: 52 900 actes de naissance en cours de remise à Lalo

Des modèles de Rse

Pour cette édition de Café Rse, deux entreprises ont partagé leurs expériences en matière d’insertion professionnelle et d’inclusion des personnes portant un handicap. Il s’agit de la maison Espace Ansath et du complexe hôtelier Novotel et Ibis.
Spécialisé dans l’imprimerie, la sérigraphie, le graphisme et la couture industrielle (bonneterie), Espace Ansath compte aujourd’hui environ 35 employés parmi lesquels des personnes en situation difficile, des personnes atteintes de handicap et des personnes vulnérables. « C’est une structure qui accepte toute personne, qu’elle soit handicapée ou malade, pourvu que la personne sache faire quelque chose… », indique Anselme Atindéhou, directeur d’Espace Ansath. A l’en croire, les personnes handicapées se révèlent souvent plus efficaces. C’est d’ailleurs une personne atteinte d’un handicap moteur qui dirige sa section Bonneterie. Dans cette même secetion, travaille un borgne. « Les personnes handicapées, nous ne les gardons pas par pitié, c’est pour leur compétence et leur honnêteté », précise Anselme Atindéhou. Le directeur pays du complexe hôtelier Novotel et Ibis, Eric Houot, ajoute : « La personne portant un handicap travaille parfois bien mieux que les personnes possédant toutes leurs facultés physiques. Le handicap disparaît totalement à un moment donné en fonction de la compétence de la personne ».
Groupe hôtelier international, Novotel et Ibis apporte sa pierre à l’insertion professionnelle des personnes vulnérables à travers sa politique d’inclusion sociale. « Nous avons décidé de créer des postes qui pourront convenir aux personnes portant un handicap que je préfère appeler personnes vivant avec des différences »,
fait savoir Éric Houot qui a recruté un sourd-muet dans son secteur Buanderie. « Nous avons procédé au recrutement dans des conditions normales. Et au terme des différentes étapes du processus de recrutement, c’est Vivien qui a été retenu bien qu’il soit sourd-muet. Puis le personnel a été initié au langage des signes… Après un stage de trois mois, il nous a émerveillés, il s’est fait remarquer par son travail assidu », témoigne-t-il. Le directeur de Novotel et Ibis en déduit : « Dans le monde entier, il y a beaucoup de personnes qui pensent que les personnes en situation de handicap ne peuvent pas faire grand-chose. C’est une fausse conception et notre responsabilité, c’est de donner des exemples là où les paroles ne suffisent plus à convaincre. Il faut éliminer tout doute sur leurs capacités et faire un recrutement non en fonction de leurs différences mais de leurs compétences ».