Caisse nationale de sécurité sociale: Un nouveau conseil d’administration pour de nouveaux défis

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Caisse nationale de sécurité sociale: Un nouveau conseil d’administration pour de nouveaux défis


Les nouveaux membres du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) ont été nommés par décret N° 2020-408 du 19 août 2020. Urbain Amègbédji est le représentant du ministère en charge du Travail, Philipe Dahoui pour le compte du ministère des Finances, Adjarratou Maliki Seidou au titre du ministère de la Santé, Eustache Kotingan et Mathurin Kouton sont les représentants du Conseil national du patronat, pendant qu’Abel Honvo est nommé pour le compte de la Confédération nationale des employeurs.

Pour le compte des représentants des organisations de travailleurs, Lucien Glèlè Langanfin, Richard d’Almeida et Fulgence Afouda siègent respectivement pour le compte de la Confédération générale des travailleurs, la Confédération des syndicats autonomes et la Confédération syndicale des travailleurs. Ces neuf administrateurs ont un mandat de trois ans qui court à partir du vendredi 23 octobre dernier. Ils ont été installés dans leurs nouvelles fonctions par Adidjatou Mathys, ministre du Travail et de la Fonction publique au cours d’une sobre cérémonie dans les locaux de l’institution.
Félicitant les nouveaux membres aussi bien pour leur nomination que pour leur entrée en fonction, la ministre du Travail fait observer que leur installation marque un nouveau départ dans la gouvernance de la caisse et traduit la régularité et la constance qui doivent caractériser son fonctionnement. « Vos profils, vos expériences et vos parcours respectifs sont à n’en point douter, autant de mérites, de valeurs qui justifient votre nomination », apprécie-t-elle, avant de leur rappeler l’immensité de la tâche qui est la leur.

LIRE AUSSI:  Éditorial de Paul Amoussou de ce jour:Pour ou contre le vaccin ?

« Vous aurez conformément à l’article 12 de la Loi portant Code de sécurité sociale au Bénin, à examiner et à approuver entre autres les comptes d’exploitation prévisionnels et les budgets d’investissement prévisionnel établis par la direction générale, les documents de fin d’exercice, les rapports annuels du directeur général, les rapports des commissaires aux comptes », leur rappelle-t-elle. Autre obligation, la définition de la politique de l’institution, l’appréciation des résultats… Les neuf membres du Conseil d’administration doivent aussi donner les orientations pour une administration permanente de la Cnss, faire appliquer et contrôler la politique nationale de la caisse. Apollinaire Cadete Tchintchin, directeur général par intérim de la Cnss, attend lui aussi beaucoup des nouveaux administrateurs pour une gouvernance exemplaire de la caisse et pour une nouvelle meilleure protection sociale du travailleur béninois. Pour lui, c’est une nouvelle page de l’histoire de la caisse qui s’ouvre.