Campagne de vaccination contre la Covid-19: Le Cnls-Tp fait le point des résultats avec les préfets

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne de vaccination contre la Covid-19: Le Cnls-Tp fait le point des résultats avec les préfets

Campagne de vaccination contre la Covid-19 Le Cnls-Tp fait le point des résultats avec les préfetsLa rencontre de Dassa-Zoumè avec les préfets et autres acteurs de la lutte contrea Covid-19 vise à faire le point de la campagne vaccinale et susciter l’engagement communautaire

Une rencontre de reddition de comptes et de consultations publiques avec les préfets des départements s’est tenue vendredi 4 février dernier à Dassa-Zoumè. C’était pour faire le point des résultats atteints par la campagne vaccinale contre la Covid-19 sur le territoire national depuis avril 2021.

LIRE AUSSI:  Pour association de malfaiteurs, assassinat, complicité de vol à main armée (19e dossier):Xavier Sokènou Wachinou et consorts acquittés au bénéfice du doute


Initiée par le Conseil national de lutte contre le Vih/Sida, la tuberculose, le paludisme, les hépatites, les infections sexuellement transmissibles et les épidémies (Cnls-Tp) en collaboration avec le ministère de la Santé, avec l’appui du Projet de réparation et de réponse à la Covid-19 au Bénin (Pprc), la rencontre de Dassa-Zoumè a mobilisé les préfets des départements et les responsables des services financiers des préfectures. Il s’agit d’évaluer la campagne vaccinale contre la Covid à travers une reddition de comptes et des consultations publiques avec les préfets pour le renforcement de l’engagement communautaire et de la mobilisation sociale.

60 %, c’est l’objectif visé

Au cours de cette rencontre capitale, les travaux ont été conduits par le secrétaire exécutif du Cnls-Tp, Dr Melchior A. Aïssi entouré pour la circonstance du chargé de mission, Courpotin da Conceicao et de Landry Kaucley, directeur de la vaccination à l’Agence nationale des soins de santé primaires. Selon les chiffres rendus publics par les services techniques lors des échanges, après 60 jours de campagne de vaccination intensive, la couverture vaccinale est passée de 3 % à 20 %. Ce sont ces résultats encourageants qui ont amené le gouvernement à prolonger la campagne intensive de vaccination jusqu’à la fin du mois de mars 2022, soit 76 jours de prolongation afin d’atteindre une couverture vaccinale d’au moins 60 %. C’est donc pour relever ce nouveau défi que le ministère de la Santé en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, avec l’appui technique et financier du Projet de réparation et de réponse à la Covid-19 au Bénin (Pprc) ont présenté aux préfets les résultats obtenus aux phases I et II de la campagne intensive et les nouveaux défis de la vaccination.

LIRE AUSSI:  Transformation numérique: Les progrès du Bénin exposés à Bucarest

Diversification de l’offre vaccinale

En effet, au cours de la campagne de vaccination qui s’est déroulée d’avril jusqu’au 25 octobre dernier, 277 614 doses de vaccin ont été administrées dont 70 174 en vaccination complète et 207 440 en primovaccination. La couverture vaccinale par catégorie à cette date était de 84,19 % pour le personnel de santé, 0,75 % pour les sujets âgés de plus de 60 ans, 0,75 % pour les personnes âgées de 18 à 60 ans et ayant une comorbidité et 4,26 % pour les autres sujets de 12 à 60 ans ; soit une couverture vaccinale globale de 2,84 %. Cette performance était loin de l’objectif fixé dans le cadre du déploiement de la vaccination contre la Covid-19 qui était d’atteindre au moins 60 % de la population totale au 30 mars 2022. Entre autres facteurs ayant empêché d’avoir de meilleurs résultats, il y a le faible engouement des populations en proie aux rumeurs et désinformations liées à la vaccination contre la Covid-19. En dépit des efforts d’acquisition des vaccins et de diversification de l’offre vaccinale faits par le gouvernement et les partenaires, la demande est restée longtemps faible. Du fait de cette situation et au regard du risque de perte importante de vaccins en fin décembre 2021 à cause de leur arrivée à expiration et en prévention à une nouvelle vague de Covid-19, le gouvernement a décidé d’organiser une campagne intensive de vaccination étalée sur 60 jours en deux passages de 30 jours chacun. Cette campagne accélérée de vaccination contre la Covid-19 a permis de renforcer les stratégies de vaccination en cours afin de toucher le plus grand nombre de personnes et d’augmenter l’immunité de la population. Ainsi, après 60 jours de campagne de vaccination intensive, la couverture vaccinale est passée de 3 à 20%. Ces résultats encourageants ont amené le gouvernement à prolonger la campagne intensive de vaccination jusqu’à la fin du mois de mars 2022 soit 76 jours de prolongation afin d’atteindre une couverture vaccinale d’au moins 60 %.
La rencontre de Dassa-Zoumè a permis aux préfets présents de savoir sur quel levier agir efficacement pour atteindre l’objectif visé.