Campagne des élections communales 2020: Une ambiance des grands jours dans l’Ouémé

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne des élections communales 2020: Une ambiance des grands jours dans l’Ouémé


Les partis en lice pour les élections communales du dimanche 17 mai prochain, ont sorti la grande artillerie, vendredi 15 mai dans les communes du département de l’Ouémé. Nul n’a voulu laisser passer les dernières heures de la campagne sans convaincre d’éventuels électeurs à sa cause.

LIRE AUSSI:  Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique : Alassane Séidou annonce le projet Vidéo-protection pour 2022

Le chaud soleil de ce vendredi 15 mai 2020, n’a pas ébranlé les ardeurs des candidats en lice pour les élections communales et municipales du dimanche 17 mai prochain dans le département de l’Ouémé. Les candidats ont dû jeter toutes leurs forces dans le combat en cette dernière journée de la campagne électorale. C’est une ambiance des grands jours qui prévaut depuis ce matin sur les grandes artères des huit communes du département.  Des caravanes à la mobilisation de petits groupes en passant par les animations des groupes folkloriques, tous les moyens sont bons pour rallier d’éventuels électeurs à  leur cause.

Au carrefour d’Adjarra Docodji à Porto-Novo, tous les partis font de leur mieux pour intéresser les passants et surtout les usagers du parc automobile de cette localité. Des conducteurs de taxi-motos ont été associés pour la circonstance. Des affiches sont distribuées le long du boulevard du cinquantenaire. « C’est le dernier jour, nous allons continuer jusqu’à minuit », confie un membre du cortège d’un des partis en lice.

LIRE AUSSI:  27e journée du procès Icc-Services : Les avocats des victimes font relancer les débats

Avec  l’euphorie et la liesse populaire certains oublient les gestes barrières contre le coronavirus. Ils chantent et dansent pour une victoire probable de leurs partis politiques. Dans la commune de Missérété, certains partis ont mobilisé des tricycles avec à bord des haut-parleurs pour faire passer le message. A Adjohoun comme à Adjarra, aucun des cinq partis en lice n’entendent baisser les bras. « Tout se passe bien ici, les partis font la campagne dans la paix », confie Paul Hounsou, conducteur de taxi-moto. Pour lui, les populations ont suivi les partis politiques sur le terrain  et dans les médias et feront le choix idéal le dimanche prochain.