Campagne électorale dans le Couffo: Les affiches dans les villes, les candidats dans les hameaux

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne électorale dans le Couffo: Les affiches dans les villes, les candidats dans les hameaux


A quelques heures de la clôture de la campagne électorale, pour les communales du 17 mai prochain, les centres urbains des six communes du Couffo sillonnées jeudi 14 mai, n’affichent que des posters et affiches des candidats. Les localités rurales sont devenues les pôles de concentration des opérations de charme pour emporter les suffrages des électeurs.

LIRE AUSSI:  Atténuation de l’impact de la Covid-19 au Bénin : La Banque mondiale appuie plus de 35 000 petites entreprises

Jeudi 14 mai. La traversée des villes de Dogbo à Klouékanmè, en passant par celles des quatre autres communes du Couffo, illustre à bien des égards le prix qu’attachent les partis en lice au respect des consignes données par la Commission électorale nationale autonome (Cena) quant au caractère exclusivement médiatique de la campagne pour les présentes communales. Meetings et animations populaires sont inexistants à cause de la pandémie du coronavirus.

En revanche quelques rares groupuscules de militants dotés de mégaphones et des haut-parleurs fixés sur des tricycles et autres véhicules rompent, par endroits, avec ce décor de calme. En l’absence de ces animateurs mobiles, il n’y a que les affiches posées, au niveau de quelques grands carrefours, qui rappellent l’actualité électorale. Symbole de concurrence entre  candidats des cinq partis politiques en lice, lesdites affiches sont plus imposantes, de par leurs quantité et taille, au carrefour à sens giratoire du grand marché de Dogbo. L’espace est partagé entre les affiches du Bloc républicain, qui y a installé son siège de campagne au niveau du carrefour, et celles des candidats de l’Union progressiste.

LIRE AUSSI:  Noël avec la Fondation Claudine Talon: Tablettes et mini-ordinateurs offerts aux meilleurs écoliers

Les effigies des candidats des Forces cauris pour un Bénin émergent, du Parti du Renouveau démocratique et de l’Udbn (Union démocratique pour le développement d’un Bénin nouveau) sont aussi visibles. Comme à Dogbo, c’est au carrefour du marché d’Azovè, dans la commune d’Aplahoué, que la guerre des affiches fait rage. Même constat dans une moindre mesure à Adjahonmè, dans la commune de Klouékanmè puis à Djakotomey. A Toviklin, certains candidats semblent régner en territoire conquis, du moins en matière d’affiches. Introuvables dans les grandes villes, les candidats eux-mêmes sont en retrait dans les hameaux, où au mépris des règles établies contre le coronavirus, ils mènent des opérations de charme pour obtenir l’adhésion des électeurs à leur candidature.