Campagne électorale pour le 2nd tour de l’élection présidentielle: Patrice Talon gagne de nouveaux soutiens à Sakété et Adjohoun

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Politique |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne électorale pour le 2nd tour de l’élection présidentielle: Patrice Talon gagne de nouveaux soutiens à Sakété et Adjohoun


Le candidat de la coalition de la Rupture a engrangé deux déclarations de soutien mercredi 16 mars dans le département de l’Ouémé-Plateau. L’une émane des conseillers communaux Fcbe de Sakété et l’autre des coordinations Un et Abt de la commune d’Adjohoun. Elles s’engagent à faire gagner Patrice Talon au soir du second tour de l’élection présidentielle du 20 mars prochain.

LIRE AUSSI:  Crise à la Municipalité de Parakou: Echec de la conciliation, la destitution du maire se précise

Le revirement est spectaculaire et la période choisie laisse songeur. Onze des douze conseillers communaux Fcbe de Sakété dont le maire Pierre Adéchi se rallient au candidat Patrice Talon. Personne ne pouvait y penser étant donné que ces élus démissionnaires étaient sous la tutelle politique du vice-Premier ministre, François Abiola, jusque-là membre du gouvernement et soutenant la candidature de Lionel Zinsou. La stupéfaction était générale à l’annonce de cette adhésion pour la cause du candidat de la coalition de la rupture. « Nous conseillers Fcbe entendu Forces cauris pour un Bénin émergent de Sakété majoritaires au conseil, déclarons de manière solennelle notre soutien indéfectible et inconditionnel au candidat Patrice Talon pour le second tour du scrutin du 20 mars 2016 aux fins de lui assurer une victoire éclatante et historique au soir de ladite élection », ont martelé les élus communaux Fcbe à travers leur motion de soutien lue par le maire Pierre Adéchi.

LIRE AUSSI:  Cos-Lépi : Comment le bureau a été élu

Cette décision, selon eux, tient compte des besoins pressants des populations de Sakété qui aspirent à un mieux-être. Lesquels besoins concernent l’achèvement des projets de construction du centre universitaire d’Ahita, du pavage et d’assainissement des artères principales de la ville de Sakété, d’électrification des arrondissements d’Ita-Djèbou et d’Aguidi et de pose de gazon synthétique sur le stade municipal en cours dans la commune. L’heureux aboutissement de tous ces chantiers dépend de l’option politique du Conseil communal pour le compte du prochain régime, ont expliqué les conseillers démissionnaires. Or, à les en croire, le candidat Patrice Talon part favori au second tour du scrutin présidentiel avec les ralliements politiques tous azimuts notamment ceux des candidats Sébastien Germain Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki arrivés respectivement 3e, 4e et 5e du premier tour de l’élection présidentielle. Mieux, les 11 conseillers démissionnaires trouvent que les idées fortes de la rencontre de concertation des candidats membres de la coalition de la Rupture tenue le lundi 13 mars à Cotonou sont en parfaite cohésion avec les préoccupations des populations de Sakété. «Ces préoccupations relèvent purement du développement de notre commune et sont au-delà de toutes considérations politiques», clarifie Pierre Adéchi.
A une vingtaine de kilomètres de Sakété et précisément à Adjohoun, ce sont les membres des coordinations de l’Un et de l’Abt qui déclarent aussi leurs soutiens au candidat Patrice Talon. Par la voix de leur porte-parole, Vincent Lézinmè, ils appellent leurs militants à sortir massivement le dimanche 20 mars prochain pour accorder leurs suffrages au candidat, Patrice Talon. Le choix du candidat de la coalition de la Rupture est celui idéal pour donner une chance au développement de la Vallée de l’Ouémé en général et de la commune d’Adjohoun en particulier restée reléguée au second rang pendant les dix ans du président Boni Yayi, a poursuivi Vincent Lézinmè. ¦