Campagne électorale pour le scrutin du 11 avril: Le duo Talon-Talata se lance avec la jeunesse

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne électorale pour le scrutin du 11 avril: Le duo Talon-Talata se lance avec la jeunesse


La jeunesse comme point de départ. C’est l’option faite par le duo Talon-Talata pour la campagne électorale de la présidentielle du 11 avril prochain. Vendredi 26 mars dernier, le palais des congrès de Cotonou a grouillé de partisans et sympathisants, venus lancer la campagne pour la victoire de leur candidat et de sa colistière à la présidentielle.

LIRE AUSSI:  Processus électoral à la CENA:Rassurée, l’Union fait la Nation reste toutefois vigilante

Pas d’interminables discours, aucune allocution pas même de protocole. D’un côté, des centaines de jeunes venus des universités privées et publiques du pays, des femmes et de jeunes artisans… Tous ensemble pour une même cause, celle de redonner goût au développement du Bénin en maintenant, au soir du 11 avril, Patrice Talon dans le fauteuil qu’il occupe depuis cinq ans.
Autant que l’ambiance, le discours se voudra véridique et sincère. Aveux, promesses et surtout engagements. Patrice Talon est allé vers les jeunes sans s’encombrer. Toujours est-il que ceux-ci vont l’interpeller. Marzouk, jeune étudiant, la vingtaine, portait le vœu secret de regarder Patrice Talon dans les yeux pour lui dire combien au bout de cinq ans, rien n’a bougé pour les plus jeunes du pays. Il y va sans trembler, interpelle le président-candidat et lui confesse, au-delà de l’admiration, les attentes de la plus importante couche du pays.

Jeunesse et développement comme priorités

LIRE AUSSI:  Braquage à Nikki : Cinq blessés et environ 10 millions F CFA emportés

L’occasion n’était pas moins attendue. Le candidat saisit la balle au bond et déroule les pans essentiels de ses ambitions actuelles et futures pour le pays.
« Je me fais le plaisir de vous parler, vous qui êtes l’avenir du pays… Je suis venu ouvrir avec vous la campagne électorale », lance Patrice Talon. « Durant cinq ans, j’ai pu mesurer que, de manière concrète, rien n’est encore visible pour la jeunesse », reconnaît-il. Ce second mandat, poursuit-il,
« c’est pour vous dire que ça y est, l’heure du développement a sonné ». Pendant deux heures quinze minutes, le président sortant parcourt tous les sujets : jeunesse, réformes politiques, justice, démocratie, énergie, eau, assainissement, emploi des jeunes… Et surtout entrepreneuriat et agriculture. Les premiers chantiers du nouveau quinquennat seront dédiés à la jeunesse. L’amélioration de leurs conditions de vie, d’études, de transport et d’hébergement préoccupe le président qui veut bien s’y pencher dès son retour aux affaires. Mais pour cela, pour les 500 milliards F Cfa qu’il compte injecter dans le secteur agricole et pour tous les autres chantiers, Talon a besoin des jeunes. Il les exhorte donc à « être ses ambassadeurs », car « l’heure du développement a sonné ».
Autant que lui, sa colistière Chabi Talata voudrait avoir les jeunes avec elle pour redonner espoir au peuple béninois. La colistière du chef de l’Etat qui se réclame être de la première génération de chômeurs du pays projette le meilleur pour les étudiants en particulier et les jeunes en général. Mais cela passe par la lutte contre l’impunité et le chômage, toutes choses qui constituent des priorités pour le prochain quinquennat. Quinquennat dont elle sera la vice-présidente. Une marque de confiance, de dignité et d’honneur que porte Patrice Talon à la femme.
La campagne électorale ainsi inaugurée, le porte-flambeau de la ligne TT a poursuivi son périple tout au long de la journée du vendredi, notamment en échangeant avec les populations du département du Littoral et les enseignants.

LIRE AUSSI:  Réunion délocalisée de la commission mixte de la Cedeao: Assurer la proximité avec les peuples