Campagne électorale pour le scrutin du 11 avril: Les étudiants de Parakou sous le charme de la vague orange

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campagne électorale pour le scrutin du 11 avril: Les étudiants de Parakou sous le charme de la vague orange


Le duo Kohoué-Agossa de la dynamique « Restaurer la confiance » était l’hôte des jeunes, notamment les étudiants de l’Université de Parakou, samedi 27 mars dernier, à la salle d’alphabétisation de la ville.

LIRE AUSSI:  Affaire placement du fonds de la Cnss: Les avocats de Mètongnon dénoncent « une manipulation de l’opinion »

Pour la plupart des étudiants, les jeunes ont répondu nombreux à la rencontre avec le duo Kohoué-Agossa, samedi 27 mars dernier, à la salle d’alphabétisation de Parakou exceptionnellement dominée par la couleur orange. Ils ont eu l’occasion de se rendre compte de la priorité que leurs interlocuteurs accordent à la jeunesse.
« Venez avec nous. Faites confiance à votre pays, parce que sans confiance, rien ne peut se construire de bon. Le reste, c’est du mensonge », a martelé le président de « Restaurer la confiance », Corentin Kohoué. A sa suite, son colistier Iréné Agossa a fait observer qu’un régime qui reconnait que le sous-emploi est en croissance au cours de son mandat, est un régime qui a échoué. « Tout ce qui peut vous permettre d’avoir espoir demain, c’est l’emploi. Et toute politique, toute réforme qui n’apporte pas l’emploi est une réforme inadaptée », a-t-il martelé. « A notre prise du pouvoir, nous allons immédiatement arrêter le système d’emprunts obligataires… ». Iréné Agossa a ensuite saisi l’occasion pour, depuis Parakou, lancer un appel à toutes les forces politiques se réclamant de l’Opposition. A l’endroit des présidents Nicéphore Soglo, Boni Yayi, Candide Azannaï, Sébastien Ajavon, il dira que s’ils veulent effectivement qu’il soit mis fin au régime de « La Rupture » du président Patrice Talon, qu’ils ont aujourd’hui l’opportunité de supporter la vague orange.
Le porte-parole des étudiants de l’Université de Parakou, Alidou Sanni, a souhaité que, une fois ce duo élu, les universités du Bénin rayonnent à nouveau.
« Nos secours et bourses viendront à temps et que nous n’allions plus nous asseoir sur des briques pour suivre les cours », a-t-il poursuivi. Entre ces jeunes et le duo de « Restaurer la confiance », le rendez-vous est donc pris pour le 11 avril prochain.

LIRE AUSSI:  Affaire placement du fonds de la Cnss: Les avocats de Mètongnon dénoncent « une manipulation de l’opinion »