Campus d’Abomey-Calavi: Démolition des résidences universitaires Kim Il Sung et Hassan II

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Campus d’Abomey-Calavi: Démolition des résidences universitaires Kim Il Sung et Hassan II

UAC Cotonou

L’état des résidences universitaires Kim Il Sung (Kis) et Hassan II sur le campus d’Abomey-Calavi n’offrait plus des garanties optimales d’habitabilité, ce qui avait amené l’administration à prendre des précautions d’ordre sécuritaire en les mettant en observation. En plus de ces précautions, le gouvernement demande la démolition des deux bâtisses.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Démarrage de travaux complémentaires à l'Aéroport de Cotonou


Dans le cadre des solutions envisagées pour résoudre les difficultés d’hébergement des étudiants sur le campus d’Abomey-Calavi, une expertise a été commise aux fins d’avoir une idée précise des travaux à engager pour la réhabilitation des résidences Kim Il Sung (Kis) et Hassan II. Au terme des conclusions du cabinet d’ingénieurs-conseils mandaté à cet effet, il ressort que de sérieuses dégradations sont constatées sur le bâtiment dit Kim Il Sung au regard desquelles le rapport d’expertise recommande sa démolition et la construction d’un autre immeuble, cette solution étant par ailleurs moins onéreuse qu’une réfection de l’existant. En ce qui concerne le bâtiment dit Hassan II, s’il ne présente pas de dégradations apparentes, il est cependant soumis à un phénomène vibratoire de plus en plus croissant qui ne permet pas son occupation.
En attendant la construction de nouveaux bâtiments et soucieux de la sécurité des usagers du campus, le Conseil a marqué son accord pour mettre en œuvre les recommandations de l’audit. Il est à signaler que cette démarche d’inventaire des résidences universitaires s’étendra progressivement à tous les campus universitaires publics, afin de s’assurer qu’ils conviennent toujours aux meilleures conditions d’habitabilité. Depuis l’annonce de cette information, des voix se sont élevées notamment sur les réseaux sociaux, et on devine bien qu’il s’agit des étudiants pour saluer « une décision qui aurait dû être prise depuis fort longtemps ». Certains sont allés encore plus loin en indiquant que « le gouvernement préserve ainsi la vie de la communauté universitaire ».

LIRE AUSSI:  Revue du plan de travail annuel du Mnd: Examiner sans complaisance les réalisations