Can 2021 : Cette pelouse peinte n’est pas au Cameroun, voici la vérité

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Can 2021 : Cette pelouse peinte n’est pas au Cameroun, voici la vérité


La Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 évolue avec sa part d’infox. Cette semaine, c’est une photo montrant une pelouse recevant de la peinture qui  a fait le buzz. La Nation a retracé pour vous l’histoire de cette image qui remonte à 2013.

LIRE AUSSI:  Intox : Cette vidéo ne montre pas des Français arrêtés au Mali

A l’œuvre, on remarque quatre manœuvres : deux hommes et deux femmes. Dans un stade vide, visiblement en soirée, ils sont occupés à asperger de la peinture sur la pelouse,  dont une partie est déjà passée au vert et le reste a l’aspect d’un jaunissement. Cette image a été retrouvée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux, depuis le week-end du 15 janvier 2022. Chacun y est allé de ses commentaires, les politiques aussi. « Voilà le stade Japoma peint pour maquiller l’incompétence de ce gouvernement reptilien. Ce maquillage se voit également sur les condamnations aux motifs montés de toutes pièces », a twitté Laure Noutchang, le 18 janvier 2022. Celle-ci se présente comme étant une conseillère municipale au Cameroun.

L’image est apparue sur les réseaux sociaux dans un contexte où, beaucoup d’acteurs du football, désapprouvent la qualité de certaines pelouses qui accueillent les rencontres de la Can 2021. Celle de Japoma à Douala, à laquelle la publication devenue virale est attribuée est concernée. « Vraiment, j’aime mon continent, mais quand je vois l’état de la pelouse ça me fait mal », a déploré Demba Ba, ancien joueur de Chelsea dans un tweet en date du 11 janvier 2022 qui a été repris un millier de fois.

LIRE AUSSI:  Historique : un quatuor féminin sur Guinée # Zimbabwe [vidéo]

 

De la Birmanie au Cameroun

Abondamment relayée, la photo a été ramenée dans le jeu de la Can 2021 par Egyptian league Troll Screen. La https://www.facebook.com/Egyptian-league-Troll-Screen-100276312487431publication désormais épinglée par Facebook comme une infox a recueilli plus de 24 000 réactions.

 

Une recherche d’image inversée effectuée avec Google images et TinEye conduit à des occurrences, dont les plus anciennes remontent à décembre 2013. Cette période coïncide avec la vingt-septième édition des Jeux d’Asie du Sud-Est qui ont eu lieu du 11 au 22 décembre 2013 à Naypyidaw, en Birmanie.

Selon l’article publié le 18 décembre 2013 par le site Sanook, le stade Wanna Ticky Stadium était trop délabré à l’époque au point où les organisateurs ont eu recours à la pulvérisation pour rendre la pelouse « si verte et prête à l’emploi ». Un article de déconstruction de ‎Fatabyyano فتبينوا‎, repris par les Observateurs de France 24 est parvenu à la même conclusion.

LIRE AUSSI:  Cas d’avortement à Parakou : Des précisions sur la vidéo qui circule

En poursuivant l’analyse des occurrences, on remarque qu’un   article publié avec la même photo le 19 décembre 2013 par Thaipbs fournit d’autres précisions. Selon ce media, les photos ont été repérées à l’époque sur les réseaux sociaux des ouvriers. Les faits se sont déroulés au stade Wunna à Naypyitaw. « Le temps froid se situe entre 15 et 12 degrés et  la lumière du soleil pendant la journée n’est pas suffisante, provoquant la mort de l’herbe du stade Vanna et devant être pulvérisée en vert pour couvrir les imperfections », renseigne cette publication.

En résumé

On le sait maintenant : la photo a été publiée pour la première fois en 2013 en Birmanie. Mais, cette même image est revenue plusieurs fois sur la toile avant la Can 2021, notamment en 2015 et 2018.