Carnet noir : Le monde culturel pleure Ambroise Beahènou

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Carnet noir : Le monde culturel pleure Ambroise Beahènou


Seules les œuvres de Ambroise Beahènou, plus connu sous son nom d’artiste « Akouedjo » parleront désormais pour lui. Depuis jeudi 16 juin, ce jeune comédien et acteur culturel a répondu à l’appel de Dieu.

LIRE AUSSI:  Sacre du ballet national du Dahomey à Paris en 1962: 53 ans après : fierté, déception et interrogations !

C’en est fini pour le jeune Akouedjo ! Ambroise Beahènou est parti à jamais. Depuis jeudi 16 juin dernier, date de sa disparition, les acteurs culturels pleurent un des leurs. Un jeune et talentueux comédien qui savait égayer le public. Révélé par la comédie et plusieurs créations d’humour et de fou-rire, le jeune acteur s’est avéré au fil du temps comme une pièce essentielle avec laquelle plusieurs compagnies ont composé. Il passera ainsi très vite au cinéma, y restera longtemps, sans pour autant perdre sa passion pour la comédie. Sa bosse, Ambroise Beahènou l’aura roulée un peu partout et a fait parler de lui aussi bien au niveau des créations dans lesquelles il était sollicité que les siennes. Avec la compagnie Semako wobaho, il va se révéler davantage. Raison pour laquelle, la plupart de ses ex-compagnons joints, à la suite de la nouvelle de son décès, n’ont pu vraiment opiner. Ils sont unanimes pour admettre que c’est une valeur sûre de la comédie et du cinéma au Bénin qui s’est éteinte.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la propagation du Covid-19: Report de toutes ses manifestations culturelles, artistiques et touristiques

C’est donc fini. D’Akouedjo, l’homme qui savait faire rire, on parlera désormais au passé. Son talent et ses astuces, il les a emportés avec lui, suite à une très courte maladie qui ne lui a laissé la moindre chance. Salut l’artiste ! ?