Catégorie: Actualités


Parlement/ Etude du projet de loi de finances gestion 2023: Hausse de 0,45 % du budget des Infrastructures et Transports

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hèhomey, a présenté, ce jeudi 24 novembre, à la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, les grandes lignes du projet de budget exercice 2023 de son département ministériel. Lequel s’élève à la somme de 156 395 188 954 F
Cfa dont 4 304 684 954 milliards F Cfa destinés aux dépenses en fonctionnement et 152 090 504 milliards F Cfa pour les dépenses en investissement. Ce budget connait un léger accroissement de 0,45 % par rapport aux crédits ouverts en 2022 et estimés à un montant de 155, 699 451 milliards FCfa. Les dépenses de fonctionnement ont connu une augmentation de 11, 42 % et celles d’investissement de 0,17 %.
Cette hausse tient compte des échéances à payer dans le cadre des projets portés par les entreprises ; de la nécessité de poursuivre les chantiers déjà en cours conformément aux chronogrammes contractuels et des besoins de maintenance et d’entretien des infrastructures en service. Ces prévisions budgétaires permettront la réalisation de plusieurs programmes prioritaires du ministère tels que le programme Entretien et construction des routes et infrastructures de transport rural ; le programme Transport terrestre et sécurité routière et le programme Transport aérien.
Dans le secteur de la modernisation des liaisons routières, il est prévu la poursuite des projets en cours dont l’aménagement et le bitumage de la route Djougou-Péhunco – Kérou – Banikoara (209,68 km) ; l’aménagement et le bitumage d’une section de la route Bétérou-Tchaourou (66,325 km) ; la réhabilitation et le renforcement du Tronçon : Béroubouay-Kandi-Malanville (177,20 km) ; l’aménagement et le bitumage du tronçon Banikoara-Kérémou-Frontière Burkina (53,60 km) ; la reconstruction du boulevard de la Marina ; l’aménagement et le bitumage de la rocade de Porto-Novo – section 1 ; la réhabilitation de la route Dassa-Savalou-Djougou (260 km) et bretelles (14,80 km); la reconstruction de la route Porto Novo-Akpro-Missérété (12, 60 km) en 2×2 voies et l’aménagement et bitumage de la route Pobè- Adja Ouèrè-Ouinhi (22,80 km) ; l’aménagement et le bitumage de la route des pêches (Phase 2) : Tronçon Adounko-Porte du Non-Retour (23 km) et les aménagements connexes (Route de l’Esclave et corniche Est de Cotonou) ; l’aménagement et le bitumage de la route Wadon-Adjarra-Médédjonou-Porto/Novo et ses bretelles (18,5 km) et autres. La construction d’ouvrages spécifiques pour faciliter la circulation des personnes et des biens et le désenclavement des zones de production et des localités constitueront aussi une priorité en 2023. La mise en œuvre d’un programme de réfection et de maintien en bon état de praticabilité de 12 600 km de pistes rurales et 2 789 km de routes en terre classées et l’aménagement de 23 routes en terre et la construction de 26 ouvrages sur routes en terre, répartis sur tout le territoire national pour la modernisation et l’extension du réseau routier dont certains en cours de démarrage notamment le dédoublement de la route Sèmè – Porto-Novo (10 km) et construction d’un nouveau pont en 2×2 voies ; la réhabilitation et le renforcement du Tronçon: Parakou-Béroubouay (142 km); la reconstruction en 2 x 2 voies du Tronçon : Missessinto (Pharmacie Saint Georges) – Allada; l’aménagement et le bitumage de la route Kota-Kouandé (43,5 km) ; la réhabilitation de la route N’Dali-Nikki-Tchicandou (77 km); la réhabilitation de la route Porto-Novo-Avrankou-Igolo (27,441 km) et la construction de l’échangeur de Vèdoko. Un accent particulier sera également mis sur le projet de modernisation et d’extension du Port de Cotonou et le transport fluvio-lagunaire. La réalisation de ces projets est en lien avec la vision du gouvernement qui est de faire évoluer le Bénin, jadis pays de transit, vers une véritable plateforme de services logistiques et d’exportation, en le dotant, entre autres, d’un système intégré d’infrastructures et de services de transport pour soutenir la croissance économique et le bien-être social des populations.

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Parlement/ Etude du projet de loi de finances gestion 2023: Hausse de 0,45 % du budget des Infrastructures et Transports

L’éditoriale de Paul AMOUSSOU: Révolution culturelle

Par Paul AMOUSSOU,

 

Un bien joli mot pour exprimer une réalité qui peut être brutale sur un fond faussement poétique, mais touchant, il est vrai, aux valeurs fondamentales d’une société. Valeurs à la fois culturelles et morales auxquelles, en y apportant des changements profonds, certaines nations ont opéré des revirements qualitatifs extraordinaires, des changements profonds de leurs modes de vie et de leur état d’esprit. L’exemple le plus marquant reste celui de la Chine, même si plus près de nous le Rwanda a également marqué les esprits et s’est positionné comme un modèle des transformations du genre. Le Bénin est également sur cette lancée depuis l’avènement de Patrice Talon à la magistrature suprême. Il est impulsé une rupture avec les pratiques aliénantes et le pays engagé sur la voie du développement à travers un nouveau départ synonyme de pratiques vertueuses et toutes dévouées à la bonne gouvernance. Tout est mis en œuvre à cette fin, sans exclure la répression, avec la Criet devenue l’épouvantail des margoulins de tout acabit. Mais cela suffit-il pour réaliser la plénitude des objectifs pouvant faire du Bénin l’Etat fort, structuré et accompli que nous voudrions ? … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur L’éditoriale de Paul AMOUSSOU: Révolution culturelle

Politique de Sécurité des Systèmes d’Information: De hauts responsables sensibilisés à la sûreté du cyberespace

Par Christian HOUNONGBE,

 

L’Agence des Systèmes d’Information et du Numérique (Asin) a organisé, jeudi 24 novembre à Cotonou, un séminaire de sensibilisation des décideurs et responsables des structures prioritaires de l’Etat à la Politique de Sécurité des Systèmes d’Information de l’Etat (Pssie). Les assises qui ont connu la présence de trois ministres du gouvernement et de Johannes Dagnon, conseiller spécial du chef de l’Etat, visent à susciter l’adhésion des participants en vue d’une synergie d’actions garantissant la sécurisation du cyberespace béninois. … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Politique de Sécurité des Systèmes d’Information: De hauts responsables sensibilisés à la sûreté du cyberespace

Législatives inclusives et fort taux de participation: Acteurs politiques et société civile sur la même longueur d’onde

Par Ariel GBAGUIDI,

Des acteurs de la vie sociopolitique du Bénin interrogés au sujet des législatives du 8 janvier prochain n’ont d’autres attentes que la paix, la transparence, un fort taux de participation et l’acceptation des résultats issus des urnes. Ils souhaitent vivement que le pays renoue avec sa longue tradition de fête lors des consultations électorales. … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Législatives inclusives et fort taux de participation: Acteurs politiques et société civile sur la même longueur d’onde

Prise en charge des personnes victimes en missions commandées: Le Parlement adopte la loi à l’unanimité

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Les députés ont adopté, ce mercredi 23 novembre, la loi n°2022-28 portant régime de prise en charge et de protection des personnes victimes en missions commandées en République du Bénin. … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Prise en charge des personnes victimes en missions commandées: Le Parlement adopte la loi à l’unanimité

Affaires foncières: Les grandes lignes du rapport sur les lotissements (Le diagnostic du gouvernement justifié)

Par Joel TOKPONOU,

La reprise des recasements a été ordonnée formellement en Conseil des ministres, ce mercredi 23 novembre, après une étude minutieuse du rapport présenté par un comité interministériel de pilotage. Ledit rapport porte sur les mesures pour l’assainissement, l’achèvement et la clôture des opérations de lotissement et de remembrement foncier urbain en cours sur toute l’étendue du territoire national. … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Affaires foncières: Les grandes lignes du rapport sur les lotissements (Le diagnostic du gouvernement justifié)

La Chronique de Oncle AGBAYA: PATOU ET LAURENT, MEME BARBICHETTE !

Par LANATION,

Oncle Agbaya

 

On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs avec des pagailleurs partout ! Hic ! Hic ! Fêtons la sortie de prison, hier matin, de mon Neveu Laurent METOGNON. Et gare à ceux qui pousseront l’humour de mauvais goût, jusqu’à sabrer …du champagne ! Trop de mauvais souvenirs attachés à ces maudites pétillantes bulles… … Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur La Chronique de Oncle AGBAYA: PATOU ET LAURENT, MEME BARBICHETTE !

Lutte contre le terrorisme Patrice Talon et ses pairs définissent de nouvelles stratégies

Par Joel TOKPONOU,

Le président Patrice Talon a pris part, mardi dernier, à une conférence internationale autour de l’Initiative d’Accra qui s’est tenue dans la ville éponyme. Au terme des échanges, des décisions ont été prises et des recommandations faites pour vaincre le péril terroriste et son expansion dans la sous-région.

… Lire +

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Lutte contre le terrorisme Patrice Talon et ses pairs définissent de nouvelles stratégies

Près de 90 milliards F Cfa pour le secteur de l’Energie

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

dona-jean-claude-houssou

Le projet de budget du ministère de l’Energie pour l’année 2023 est de 88 764 302 109 F CFa soit 5,05 % du budget général de l’Etat. Il se répartit en dépenses ordinaires à hauteur de
3 212 384 179 F Cfa et les dépenses en capital estimées à 85 551 917 840 F Cfa. Les dépenses en capital sont financées à hauteur de 32 196 713 822 F CFa pour le budget national et à hauteur de 53 355 204 018 F Cfa par les ressources extérieures. Ce budget permettra de financer les activités de 21 projets dont 5 nouveaux et 14 projets déjà en cours. Il s’agit du projet de construction d’une centrale thermique à turbine à gaz de 140 Mw en cycle combiné sur le site de la Zone économique à Glo-Djigbé ; du projet d’extension de la centrale solaire Defissol ; du projet d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique (Padsbee 2019-2025) Volet Vinci; de la restructuration et de l’extension du système de répartition et de distribution de la Société béninoise de l’énergie électrique (Presredi), de la modernisation du système d’information de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) ; du projet d’extension et de densification électrique des réseaux de la Sbee (Peder), du Projet d’alimentation en énergie des sites d’usines de production des pierres ornementales, du Projet d’extension du réseau de distribution de la Sbee. Le budget prend également en compte le Projet de mise aux normes et d’amélioration qualité de service; le Projet d’alimentation en énergie électrique de la route des pêches, de la construction de dispatching transport et de son repli ; le Projet d’amélioration des services énergétiques (Pase) ; le Projet d’électrification par système solaire photovoltaïque de 750 infrastructures sociocommunautaires, le Projet d’efficacité énergétique et de gestion durable de la biomasse énergie, le Programme d’actions pour l’électrification des localités rurales au Bénin (Paelrb), le Projet d’électrification rurale (Peru), le Projet d’augmentation de l’accès à l’électricité (P2Ae), le Projet de sécurisation électrique des bâtiments administratifs, de l’appui institutionnel et de renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie du Bénin (Recaseb), le Projet d’habilitation du ministère de l’Energie pour la consolidation des acquis du Mca Bénin 2 et de l’apurement des dettes?

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Près de 90 milliards F Cfa pour le secteur de l’Energie

Une hausse de 120 % pour les Affaires sociales et Microfinance

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Véronique_Tognifodé

Les allocations budgétaires pour le compte du ministère des Affaires sociales et de la Microfinance pour relever les défis de 2023 s’élèvent à la somme de 29 122 744 000 F Cfa contre 13 261 130 000 F Cfa en 2022, soit une hausse de 15 861 614 000 F Cfa correspondant à un taux de 119,61 %. Ces crédits sont répartis en dépenses de personnel à hauteur de1 723 718 000 Fcfa, en dépenses ordinaires hors salaires à 5 465 374 000 F Cfa et en dépenses en capital pour 21 933 652 000 F Cfa. Cette hausse se justifie par les grandes ambitions du Programme d’action du gouvernement (Pag) 2021-2026 visant prioritairement le renforcement de l’accès des populations aux services sociaux de base et aux opportunités économiques et financières. Ceci constitue l’une des priorités du président Patrice Talon qui a placé son second mandat sous le signe du « hautement social ». Cela se traduira par des actions fortes pour une amélioration significative des conditions de vie des populations les plus vulnérables et la réduction des inégalités sociales. Ainsi, les priorités du ministère pour la gestion 2023 sont de plusieurs ordres. Il est envisagé une protection sociale pour tous et une prise en charge des groupes vulnérables, notamment les enfants, les personnes handicapées et les personnes âgées. Au nombre des priorités pour l’année 2023, il est prévu le lancement de nouveaux chantiers de réhabilitation/construction et équipement des Centres de promotion sociale et autres structures du ministère ; la transformation des Cps en guichet unique de protection sociale au niveau des communes; l’extension de la distribution de cartes biométriques à tous les pauvres extrêmes des 20 communes restantes ; l’organisation d’une nouvelle campagne de communication de proximité en direction des pauvres, du personnel de santé, des élus locaux, des relais communautaires, des leaders d’opinion, des religieux, des têtes couronnées et des Ong ; l’extension de l’assurance maladie à toute la population notamment les fonctionnaires retraités et étudiants.
Il s’agira également de poursuivre la mise en place du crédit pour les artisans ayant bénéficié d’une formation sur l’Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) ; de procéder à l’élargissement du contenu du panier de soins. La poursuite de la mise en œuvre du Programme de Modernisation des Espaces publics de protection sociale et de promotion du Genre; la mise en œuvre des actions d’autonomisation économique des femmes et de promotion du genre ; l’exécution des actions de protection des couches vulnérables à travers entre autres la mise en œuvre du Programme décennal d’extension de filets sociaux ; la poursuite d’animation des espaces sûrs existants et création de nouveaux espaces et le suivi de la distribution des kits scolaires et démarrage des transferts monétaires conditionnels. Le ministre Véronique Tognifodé a défendu, les grandes lignes de ce budget, ce mardi, devant la commission budgétaire du Parlement?

 

  Categorie: Actualités
  Commentaires: Commentaires fermés sur Une hausse de 120 % pour les Affaires sociales et Microfinance