Ceg Titirou de Parakou: Une tornade emporte la toiture de huit salles de classe

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ceg Titirou de Parakou: Une tornade emporte la toiture de huit salles de classe


Depuis lundi 12 avril dernier, des élèves du Ceg Titirou, à Parakou, n’arrivent plus à se faire dispenser les cours dans les conditions adéquates. Et pour cause, la tornade qui s’est abattue sur la ville ce jour, en fin d’après-midi, a décoiffé leurs salles de classe. Le directeur de l’établissement appelle les autorités politico-administratives à la rescousse.

LIRE AUSSI:  Présidentielle d’avril 2021: Opposants et mouvanciers prient pour la paix

Au moment où l’année scolaire 2020-2021 aborde son dernier virage, le Collège d’enseignement général (Ceg) Titirou de Parakou est, depuis lundi 12 avril dernier, soumis à une épreuve. Huit de ses salles de classe ont vu leurs toitures emportées par la tornade qui s’est abattue sur la ville, en fin d’après-midi de cette journée.
En effet, ladite pluie a provoqué d’importants dégâts matériels tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Ceg Titirou. Faisant le point, le directeur du collège, Armand Kora, explique que c’est un bâtiment de fortune de huit classes érigé pour suppléer au manque de salles, qui a été entièrement décoiffé. « Il n’y a pas eu de pertes en vie humaine »,
se réjouit-il, le désastre s’étant produit aux environs de 17 h 30, heure à laquelle les élèves sont censés être en situation de classe. Mais, le pire a été évité.
Après avoir enlevé les feuilles de tôle, le vent les a déposées loin de l’établissement. Ce qui a occasionné la destruction des installations électriques, exposant, les riverains à des risques d’électrocution.
« Avec les salles qui ont vu leur toit partir, les activités pédagogiques vont prendre un coup », confie le directeur du collège. D’ailleurs, les cours sont déjà perturbés.
« Le censeur est en train de prendre les dispositions pour réaménager les emplois du temps des classes de 5e qui occupaient ces salles en classes fixes. Certaines classes de 4e qui viennent faire cours dans lesdites salles, en classes volantes, sont également concernées », a indiqué Armand Kora. Il a alors appelé les autorités politico-administratives de la ville de Parakou et du département du Borgou à la rescousse. « Ce serait soit, pour nous reprendre la toiture, soit nous construire carrément un bâtiment en bonne et due forme », a-t-il suggéré. « Les habitudes seront bousculées. On sera obligé de faire les cours les mercredis soirs, vendredis soirs et samedis matins, surtout que nous sommes presque à la fin du troisième trimestre avec très bientôt l’organisation des prochains devoirs », avertit le directeur.
Cette année, il y a 66 groupes pédagogiques et près de 14 classes volantes dans ce collège. « Avec les huit salles endommagées, nous tendons désormais vers 24 classes volantes », a poursuivi le directeur.
Si rien n’est fait dans l’urgence, l’établissement va connaître des moments difficiles jusqu’à la fin de l’année scolaire. De même, la rentrée prochaine risque également d’être compliquée avec l’arrivée d’autres élèves.

LIRE AUSSI:  Présidentielle d’avril 2021: Opposants et mouvanciers prient pour la paix