Célébration de l’Aïd el-Kebir à Djougou: Une brochette de personnalités à la prière du sacrifice

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de l’Aïd el-Kebir à Djougou: Une brochette de personnalités à la prière du sacrifice


La célébration de la fête de tabaski à Djougou a donné lieu à une forte présence de personnalités à la traditionnelle prière consacrant l’évènement à la place Idji au quartier Baparapé. Une brochette de personnalités parmi lesquelles le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, les députés Bida Nouhoum et Wallis Zoumarou, l’ancien ministre Soumanou Toléba, le maire Alassane Zoumarou, le préfet de la Donga, Souleymane Biaou, a honoré le prélude de la fête du sacrifice sous l’égide de l’imam central Razack Samary.

Saisissant l’occasion de ce rassemblement, ce dernier a appelé les fidèles à cultiver le respect mutuel, l’amour du prochain et à transcender les querelles et divergences pour un règne de l’unité et de la paix. Plus importante fête musulmane, l’Aïd el-Kebir devrait, à son avis, être des moments de solidarité à l’égard de tous, sans distinction. Un message qui n’est pas sans effleurer le gratin politique.

LIRE AUSSI:  Célébration de la tabaski à Natitingou: La culture de la tolérance prônée

La célébration de la fête de tabaski à Djougou a donné lieu à une forte présence de personnalités à la traditionnelle prière consacrant l’évènement à la place Idji au quartier Baparapé. Une brochette de personnalités parmi lesquelles le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, les députés Bida Nouhoum et Wallis Zoumarou, l’ancien ministre Soumanou Toléba, le maire Alassane Zoumarou, le préfet de la Donga, Souleymane Biaou, a honoré le prélude de la fête du sacrifice sous l’égide de l’imam central Razack Samary.

Saisissant l’occasion de ce rassemblement, ce dernier a appelé les fidèles à cultiver le respect mutuel, l’amour du prochain et à transcender les querelles et divergences pour un règne de l’unité et de la paix. Plus importante fête musulmane, l’Aïd el-Kebir devrait, à son avis, être des moments de solidarité à l’égard de tous, sans distinction. Un message qui n’est pas sans effleurer le gratin politique.

LIRE AUSSI:  Djougou a célébré dans la sobriété