Célébration de la fête du 1er mai: Le personnel de l’Onip sacrifie à la tradition

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de la fête du 1er mai: Le personnel de l’Onip sacrifie à la tradition


Le Sg/Syntra-Onip, Désiré Gbodougbé (à gauche), remettant le cahier de doléances au Dg/Onip, Guy Camille Adinci

Le personnel de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip) a sacrifié à la tradition de la Fête internationale du travail, ce mardi 1er mai. Réunis dans la grande salle de conférences, les travailleurs de l’Office ont présenté à la Direction générale, leur cahier de doléances, par le biais du secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’Onip (Syntra-Onip), Désiré Gbodougbé.

LIRE AUSSI:  Réunion hebdomadaire de l’Exécutif: Levée de suspension d’agents de l’Etat

Les travailleurs de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip) sont reconnaissants au directeur général pour ses efforts dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Toutefois, ils n’ont pas manqué de lui souffler quelques actions à mener pour le rayonnement de l’entreprise. Le secrétaire général du Syntra-Onip, Désiré Gbodougbé, appelle le directeur général à poursuivre la réparation de certaines machines de
l’imprimerie. Il l’invite à faire organiser une journée de réflexion qui permettra d’accoucher des solutions idoines qui contribueront à la diversification des produits et à la compétitivité de l’entreprise. Le renforcement du capital humain à travers la formation ou le recyclage des travailleurs, l’augmentation des primes de responsabilité en lieu et place des heures supplémentaires, le renforcement du parc automobile en véhicules pour faciliter le déplacement des travailleurs, la réfection de la salle des conducteurs, l’agrandissement de la section comptabilité et sa dotation en fauteuils adéquats, de même que sa dotation en personnel, sont évoqués par Désiré Gbodougbé. Aussi, plaide-t-il pour l’augmentation de certaines primes et indemnités, conformément à la Convention collective d’octobre 2015 pour galvaniser les travailleurs à donner le meilleur d’eux-mêmes, la construction d’un hangar pour faciliter l’exécution des travaux de réparation… Autant de doléances auxquelles, le directeur général, un travailleur, de surcroît un syndiqué entend apporter des solutions. Guy Camille Adinci, dans son intervention a rassuré les travailleurs puis les a invités par la même occasion à se mettre résolument au travail pour relever le défi de la qualité et de performance de l’Onip. « Le 1er mai est une journée de travail, une journée de revendication mais c’est également une journée de droits et devoirs », a expliqué le directeur général de l’Onip. « Il n’y a plus de subventions que l’Etat accordait à l’Office pour son fonctionnement ; chaque travailleur devra prendre conscience de l’enjeu et du contexte actuel pour travailler afin que la maison se tienne debout », exhorte-t-il. Rappelons que dans le cadre de cette journée, l’équipe de football de l’Onip a battu par le score de 1-0 l’équipe d’Ado TV dans la matinée de ce mardi 1er mai à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Réunion hebdomadaire de l’Exécutif: Levée de suspension d’agents de l’Etat