Célébration de la Jif 2022 : le personnel féminin du Maec réfléchit sur son statut

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de la Jif 2022 : le personnel féminin du Maec réfléchit sur son statut

Célébration de la Jif 2022Les femmes du Maec veulent écrire aussi les belles pages du développement du Bénin

Le personnel féminin du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec) a célébré, ce mercredi 30 mars, la Journée internationale des droits de la femme. Au menu, la question de la représentativité des femmes aux postes élevés de la diplomatie et la construction du développement durable avec les femmes.

LIRE AUSSI:  Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération: L’amélioration des performances préoccupe le ministre Agbénonci

Célébration sobre, mais empreinte de sens au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec), dans le cadre de la Journée internationale des droits de la femmes. Moment propice pour le personnel féminin dudit ministère de lancer la discussion autour de la faible représentativité des femmes dans la maison diplomatie et de définir quelques approches en faveur du développement durable avec la contribution des femmes.
Inès Kérékou, présidente de la Cellule focale genre du ministère, n’entrevoit pas l’avenir de l’humanité sans les femmes. Elle pense qu’il faut associer les femmes à toutes les étapes décisionnelles pour gagner le pari. « Lorsque les femmes sont responsabilisées et impliquées dans la prise de décision, elles apportent leurs idées constructives à une meilleure définition des priorités et à la résolution des problèmes», argumente-t-elle.
Hervé Zanvo, directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères, est dans la même logique. Pour lui, il est temps de tourner la page des discriminations et de faire de meilleures places aux femmes. « La lutte pour les droits des femmes mérite d’être maintenant plus que jamais intensifiée afin de permettre aux femmes de prendre une part active dans toutes les décisions pour l’élimination progressive des causes profondes des inégalités entre les hommes et les femmes en vue d’un développement inclusif, intégrateur et durable», insiste-t-il.
Mais avant, il importe aux femmes elles-mêmes de se mettre en évidence dans la société. Appels à l’action certes, mais les responsables au plus haut sommet de l’Etat ne dorment pas sur leurs lauriers. « Sur le plan national, la lutte contre toutes les formes de discriminations, telle que traduite par la Politique nationale de promotion du genre est une priorité majeure pour le gouvernement. Le renforcement du cadre normatif et institutionnel ainsi que les politiques et programmes de protection des droits des femmes au Bénin sont évocateurs de l’engagement personnel du chef de l’Etat à la cause des femmes », assure Hervé Zanvo.
Au-delà de ces efforts, la chance pour les femmes d’être suffisamment représentées au sein des grandes instances, y compris dans la maison diplomatie doit être une motivation, un défi pour elles.
C’est à cette prise de conscience individuelle et collective qu’invite Bernadine do Régo, première femme cheffe de mission diplomatique au Bénin, au cours du panel intitulé «Genre et diplomatie, enjeux pour le personnel féminin du Maec ». Sur la question, elle recommande aux femmes d’être compétentes, d’affirmer leur talent, d’être naturelles et non extravagantes et de donner le meilleur d’elles-mêmes afin que chaque Béninois puisse se retrouver en elles.

LIRE AUSSI:  Deuxième année de mise en vigueur du Mca-Bénin II: La coordination nationale rassure de l’atteinte des objectifs