Célébration de la journée de la liberté de la presse: Le rôle des journalistes dans les élections et la démocratie en débat

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de la journée de la liberté de la presse: Le rôle des journalistes dans les élections et la démocratie en débat


Dans le cadre de la Journée de la liberté de la presse, l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) et le Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel (Cnpa) ont organisé une causerie débat, le vendredi 3 mai dernier à la Maison des Médias à Cotonou. A cette occasion, Me Brice Houssou, ancien président de l’Upmb et Kossi Améssinou, docteur en sciences de l’information et de la communication, ont échangé avec les journalistes sur leur rôle dans les élections et la démocratie.

LIRE AUSSI:  Ernest Gbaguidi, président de ‘’Bénin santé et survie du consommateur’’: « Nous sommes le prolongement des pouvoirs publics »

« La liberté de la presse et le rôle des médias dans les élections et la démocratie», c’est autour de ce thème que l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) et le Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel ont réuni les journalistes, le vendredi 3 mai dernier, à la Maison des Médias
Thomas Mégnanssan à Cotonou.
Les deux conférenciers, Me Brice Houssou, ancien président de l’Upmb, et Kossi Améssinou, docteur en sciences de l’information et de la communication ont permis aux hommes des médias d’appréhender davantage leur mission dans la cité. Pour docteur Kossi Améssinou, vice-président du Forum sur la gouvernance de l’Internet au Bénin, en respectant le Code de déontologie et de l’éthique dans les médias et les textes de loi en vigueur à savoir le Code de l’information et de la communication, les journalistes peuvent accomplir leur mission en toute quiétude. « Le métier donne le pouvoir aux journalistes d’informer en publiant ou en diffusant de vraies informations», assure-t-il. C’est pourquoi, les journalistes sont tenus de ne pas utiliser des expressions pour aggraver l’état de vulnérabilité des populations quand il s’agit des informations sensibles. « Le journaliste est tenu de ne pas déformer l’information », a-t-il déclaré. Selon lui, les journalistes doivent oeuvrer à la paix sans déconstruire l’information. « Les dispositions légales protègent les journalistes mais ils doivent faire leur travail avec probité », souligne-t-il. A l’en croire, les journalistes ne doivent pas se servir des informations sur les réseaux sociaux sans les vérifier, car les fake news constituent de nos jours un problème majeur. En période électorale, ils doivent faire preuve de responsabilité pour ne pas diffuser de fausses informations. Les médias ne doivent pas non plus diffuser des informations qui appellent à la révolte.
C’est le lieu pour Me Brice
Houssou de rappeler aux hommes des médias l’historique de la journée de la liberté de la presse célébrée tous les 3 mai dans le monde entier. Selon lui, l’objectif de cette journée est de sensibiliser sur l’importance du journaliste indépendant et de protéger l’accès à l’information et à la libre expression. C’est l’occasion, indique-t-il, pour les acteurs des médias et les autorités politico-administratives de faire un point de l’évolution de la presse et de la liberté d’expression. C’est alors qu’il a expliqué aux journalistes la notion de la liberté de la presse. A l’en croire, les journalistes béninois sont libres dans l’exercice de leur fonction même si cette liberté n’est pas vécue de la manière dont ils le souhaitent. Il a alors invité les professionnels des médias au respect des textes en vigueur et au professionnalisme pour ne pas tomber sous le coup de la loi.

LIRE AUSSI:  Manifestations de la chenille dans les champs de maïs: Une situation « sous contrôle »