Célébration de la journée mondiale du coton : une standing ovation pour l’or blanc béninois

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de la journée mondiale du coton : une standing ovation pour l’or blanc béninois

ournée mondiale du coton

Tous les honneurs lui sont rendus à travers le monde en ce jour 7 octobre, où il est célébré. Plus encore au Bénin où il tient la chandelle de l’économie, le coton a été particulièrement honoré. Panel animé par deux ministres du gouvernement, exposition des produits issus de la graine et de la fibre du coton… Ce sont autant d’activités qui ont marqué cette 3e édition de la Journée mondiale de l’or blanc qui s’est déroulée au plan national à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin à Cotonou.
Par une heureuse coïncidence, cette célébration intervient au mois d’octobre, période consacrée au « Consommons local », a d’abord rappelé la ministre de l’Industrie et du Commerce. « Le coton mérite d’être célébré », a insisté Sadhya Alimatou Assouman.
C’est donc logiquement qu’à plusieurs reprises et sur plusieurs plans, l’or blanc a été exalté au cours des manifestations.
Selon les présentations, le coton est la culture qui a placé depuis deux ans le Bénin sur le toit de l’Afrique. Pour la dernière campagne agricole, une performance de 713 000 tonnes a été réalisée. Et les ambitions restent grandes. Pour la campagne en cours, « nous espérons atteindre les 800 000 tonnes… Puis dans deux ans, obtenir un million de tonnes », conjecture Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.
En attendant, les impacts de la production cotonnière sur les populations sont positifs. Au cours de la campagne écoulée, plus de 103 milliards Fcfa ont été injectés dans le milieu paysan dont 101,5 milliards F Cfa distribués aux producteurs, 552 millions Fcfa aux organisations paysannes, etc.
« Le coton a également permis de développer des infrastructures sociocommunautaires », ajoute le ministre Gaston Dossouhoui.

LIRE AUSSI:  Phase complémentaire des élections consulaires à la CCIB :La campagne démarre officiellement ce jour

Un mécanisme huilé

Avec assurance, le ministre de l’Agriculture certifie que «le coton grandit et grandira toujours. Le Bénin également grandira grâce au coton qui est la culture locomotive des autres ».
Selon lui, « quand le coton marche, les autres spéculations marchent ». C’est pourquoi, explique-t-il, de profondes réformes ont été opérées par le gouvernement.
Les chiffres obtenus dans la production de l’or blanc ne sont pas le fait du hasard. Dans ses explications, Gaston Dossouhoui fait comprendre que ces records successifs sont la conséquence logique du mécanisme institutionnel mis en place.
D’abord, l’accession du président Patrice Talon à la magistrature suprême « a redonné confiance aux producteurs de coton », a-t-il indiqué. Ayant connu par le passé son attachement au coton et son pragmatisme, dit-il, ils ont massivement renoué avec la culture de l’or blanc.
Deuxième facteur de la hausse vertigineuse de la production cotonnière, le ministre évoque la restructuration de la filière. Désormais, informe Gaston Dossouhoui, il y a seulement deux familles. D’un côté, on retrouve la famille des producteurs qui a une organisation interne. De l’autre, il y a les égreneurs constitués des promoteurs des 19 usines d’égrenage qui, en dehors de leurs anciennes compétences, interviennent désormais dans la recherche. D’ailleurs, grâce à leurs œuvres, le rendement est actuellement de 1,2 tonne par hectare. Les expériences en cours font espérer une montée à 1,3 tonne par hectare.
L’autre action menée, c’est que la fourniture des intrants de coton est intrinsèquement liée à celle des intrants du vivrier. Conséquence : les cotonculteurs ne délaissent pas les cultures vivrières.
Sans oublier que de nombreuses facilités sont accordées aux investisseurs qui désirent s’installer au Bénin pour renforcer la transformation du coton.

LIRE AUSSI:  Vie des royautés béninoises: Le nouveau roi de Savalou intronisé le 5 juin prochain