Célébration de la Tabaski: Sous le sceau du dialogue interreligieux à Porto-Novo

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration de la Tabaski: Sous le sceau du dialogue interreligieux à Porto-Novo

Célébration de la Tabaski: Sous le sceau du dialogue interreligieux à Porto-Novo

Les fidèles musulmans de Porto-Novo ont aussi célébré, ce mardi 20 juillet, la fête de l’Aïd el Kébir encore appelée Tabaski. C’est la place Idi d’Agbokou, comme tous les ans, qui a accueilli la grande prière en présence des officiels dont le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou et des représentants des autres confessions religieuses, notamment les chrétiens et animistes.

LIRE AUSSI:  « Notre ami Kérékou » d'Amadou Ousmane: Un livre-hommage au général Mathieu Kérékou

L’édition 2021 de la fête de Tabaski célébrée, ce mardi 20 juillet, a été placée sous le signe du dialogue interreligieux à Porto-Novo. La grande prière dite à la place Idi d’Agbokou a connu la participation des représentants des autres confessions religieuses notamment les chrétiens et animistes.
Ces derniers ont été invités à prendre part à cette grande prière qui donne le top de l’immolation de moutons dans la ville capitale et marque la fin du pèlerinage à la Mecque. Cette mobilisation des responsables des autres religions qui ont répondu favorablement à l’invitation de l’imam central de Porto-Novo, Houzéifat Amzat, et président de l’Union islamique du Bénin (Uib), a été saluée par ce dernier. Selon lui, elle témoigne de l’ambiance de paix qui règne entre les différentes religions au niveau de la ville capitale. L’imam Houzéifat Amzat a prié pour que cette flamme de coexistence pacifique entre les confessions religieuses ne s’éteigne point.
Selon lui, la Tabaski vise à magnifier la dévotion d’Ibrahim, Abraham judéo-chrétien, celui à qui Dieu a demandé de sacrifier sur un autel son fils (Ismaël pour les musulmans, Isaac pour les chrétiens et les juifs). Et au moment de passer à l’acte, Dieu a envoyé un bélier par l’entremise de l’archange Gabriel pour remplacer le fils d’Ibrahim. C’est ainsi que les musulmans sont invités au cours de l’Aïd-el-Kébir à sacrifier un mouton en guise de reconnaissance à Allah.
Selon Houzéifat Amzat, au-delà de l’immolation d’un mouton en remplacement d’un homme, la célébration de la Tabaski enseigne également la soumission totale à Dieu. Les valeurs d’humilité, de piété, sagesse, pardon, patience et sacrifie de soi doivent guider tout bon musulman dans tous ses actes afin de mériter son statut auprès de Dieu.
Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou partage le sermon du prédicateur. Selon lui, l’homme doit se soumettre à la volonté de Dieu face à toute épreuve et y résister pour ne pas laisser ébranler sa foi et sa croyance. Il a souhaité que tous les conseils donnés par l’imam soient mis en pratique par tous qu’on soit musulman ou non pour la consolidation de la paix à Porto-Novo, dans l’Ouémé et dans tout le Bénin.
Le préfet de l’Ouémé, Marie Akpotrossou, et le premier adjoint au maire de Porto-Novo, Rachad Toukourou, représentant le maire, se disent réconfortés aussi par les enseignements de l’imam célébrant. Les deux personnalités se sont par ailleurs réjouies de la présence des autres religions témoignant de la belle harmonie entre les différents courants religieux à Porto-Novo et dans l’Ouémé.

LIRE AUSSI:  Forum sur la révolution verte en Afrique: Les systèmes et marchés alimentaires durables au menu