Célébration des 160 ans de l’arrivée des missionnaires au Bénin: L’Eitp commémore l’événement

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration des 160 ans de l’arrivée des missionnaires au Bénin: L’Eitp commémore l’événement

Célébration des 160 ans de l’arrivée des missionnaires au Bénin

L’École d’initiation théologique et pastorale (Eitp) commémore les cent soixante ans de l’arrivée des missionnaires au Bénin. Cet événement d’importance dans la vie de l’Église a démarré, samedi 17 avril, par une veillée des missions sur le site de ladite école dans l’enceinte du collège Père Aupiais à Cotonou. Celle-ci a mobilisé aussi bien des missionnaires et des prêtres que des fidèles.

LIRE AUSSI:  Présentation de vœux à l’Onip: Améliorer la qualité des prestations

Il y a cent soixante ans, précisément le 18 avril 1861, que le Dahomey, actuel Bénin, a enrégistré l’arrivée des missionnaires. Pour marquer cet événement important dans la vie de l’Église, l’École d’initiation théologique et pastorale (Eitp) a organisé, samedi 17 avril, une veillée des missions sur son site sis dans l’enceinte du collège Père Aupiais à Cotonou. Une rencontre qui a mobilisé non seulement les missionnaires au Bénin, mais également des prêtres et des fidèles de l’Église catholique.
Cette veillée, renseignent les responsables de l’École d’initiation théologique et pastorale, est l’une des activités prévues dans le cadre de la célébration. L’arrivée des missionnaires dont l’Église commémore les cent soixante ans est un événement d’envergure et selon François de Médéiros, le père célébrant, elle marque une phase importante dans l’évangélisation. Le père célébrant tire des lectures bibliques faites au cours de la célébration eucharistique, trois récits significatifs du contenu de la mission. Le premier porte sur les liens qu’il y a entre le Père et le Fils. Ce lien est capital, selon ses dires, pour la mission et le chrétien et représente le ton de la prédication. Le missionnaire devra s’identifier à Jésus qui s’est fait petit. Le deuxième récit que le père de Médéiros retient est relatif à la parabole du Bon Samaritain qui enracine la mission. Et enfin, le récit familial se rapportant à Marie et Marthe révèle un message essentiel de la mission.
Pour sa part, le père Rodrigue Gbédjinou, directeur de l’École d’initiation théologique et pastorale, a expliqué que la mission est l’action de Dieu. « Ce qui a démarré le 18 avril 1861 voudrait aujourd’hui se poursuivre par nous et avec nous », a-t-il indiqué, soulignant que la veillée de mission est une transmission. Elle exprime aussi que la mission est la coopération dans la diversité qui est propre à l’unité de la mission, fait-il savoir. Le but de la mission, précise Rodrigue Gbédjinou, c’est la réhabilitation de l’homme dans sa dignité. Il y a lieu, d’après lui, d’aller annoncer le Christ rédempteur au monde entier. Il faut souligner que les sœurs Daniela Dalla Riva et Rasalie Maï-Awe de la Divine Volonté ont partagé leurs expériences avec l’assistance.

LIRE AUSSI:  Présentation de vœux à l’Onip: Améliorer la qualité des prestations