Célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du Bénin: Dans la sobriété avec l’absence de la mairie à Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du Bénin: Dans la sobriété avec l’absence de la mairie à Abomey


A l’instar de la ville de Cotonou retenue pour abriter les manifestations officielles marquant le 55è anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale, Abomey a aussi célébré l’événement. La ville a eu ses défilés militaire et civil à la Place Goho avec l’absence remarquable des élus de la ville.

LIRE AUSSI:  Traditions vaudoues et primauté du Fâ: Nécessité d’enseigner le Fâ à l’école et à l’université

Bien que célébré dans la sobriété, le 55è anniversaire de l’indépendance du Bénin n’est pas passé inaperçu à Abomey, chef-lieu des départements Zou-Collines. Tôt le samedi dernier, déjà à 9 heures, les habitants de la ville et ses environs ont envahi la Place historique de Goho pour être les témoins des manifestations devant marquer cette célébration. Les abords de l’axe Goho-Abomey ont été pris d’assaut par les populations pour la grande parade. Les manifestations ont été présidées par le préfet des départements du Zou et des Collines, Armand Nouatin en présence des directeurs départementaux et autres invités. Pour la première fois, aucun élu n’a fait le déplacement encore moins le maire de la ville d’Abomey qui abrite l’événement.

Il sonnait 10 heures 30mn quand le cortège officiel fit son irruption sur la place du défilé. Honneurs militaires et exécution de l’hymne national par l’unité conduite par l’adjudant Ambroise Allahassa, annoncent le démarrage effectif de la cérémonie. Puis, le préfet et sa suite font la revue des troupes accompagnés par la musique de la fanfare de la Gendarmerie nationale. Après ce protocole, la délégation préfectorale a rejoint la tribune officielle où des hommes en tenue d’apparat et des autorités politico-administratives ont pris place pour le cérémonial.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la paix: Message du Secrétaire général de l'ONU

Toutes les composantes sécuritaires présentes

La mise en place des officiels terminée, le top sera donné pour le défilé militaire dont le commandant des troupes est le capitaine Monra Sarré Abdoulaye. C’est parti pour environ une heure trente minutes, de
11 h à 12 h 30mn. Le défilé militaire a été ouvert par l’escadron de musique de la Gendarmerie nationale venu de Porto-Novo. Il sera suivi par les éléments de la Police nationale, dirigés par l’inspecteur de 2è classe Francisco Zannou puis la Gendarmerie et les éléments de l’Armées de terre et de l’air. Les sapeurs pompiers commandés par le sergent Samuel Doél Arolowo et les para-commandos conduits par le lieutenant Auguste Kiando, ferment le banc du défilé militaire.
Le défilé civil a quant à lui démarré avec les étudiants de la 9è promotion de l’Ecole normale d’instituteurs d’Abomey. Ils seront suivis de plusieurs autres groupes de femmes venus des marchés et des divers secteurs d’activités. Des artisans, des sportifs et conducteurs de taxis-motos acrobates d’Abomey ont également présenté leurs différents tableaux. Malgré la sobriété du défilé, les participants ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour conférer un cachet spécial aux festivités nationales de ce 55e anniversaire du Bénin, à Abomey.