Célébration en différé de la fête de la musique: Les artistes retrouvent la scène, le public en extase

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun

Scène_musique

Samedi 3 juillet, une brochette d’artistes de la musique ont assuré le tableau final de la quarantième édition de la fête de la musique. Si de l’émotion il y avait avec les diverses prestations, il y en avait aussi à l’idée de renouer, pour la plupart des artistes, avec la chaleur de la scène et du public.

LIRE AUSSI:  Résilience de la spiritualité et des arts vivants: Fréjus Fiossi présente le Bénin culturel en quinze tableaux

Aux multiples prestations des artistes dans le cadre de la célébration de la 40e édition de la fête de la musique, tout au long de la semaine écoulée, s’ajoute l’ultime soirée artistique, samedi 3 juillet dernier. Une prestigieuse affiche multi-tendances et intergénérationnelle, qui n’était en réalité qu’une parfaite illustration de la charpente de la musique béninoise. Il y en avait pour tous les goûts. Des plus anciens aux plus jeunes en passant par la génération intermédiaire, la scène a vu défiler l’essentiel du Bénin musical. Le public n’en demandait pas mieux. Heureux sans doute de retrouver les grands noms de la musique béninoise dans un show live, chose rarissime ces derniers mois en raison de la Covid-19, il était en extase et en redemandait à chaque fois. La sympathie du public sera d’ailleurs reconnue par le ministre en charge de la Culture, Jean-Michel Abimbola qui a tenu à le féliciter pour son déplacement massif. C’est vrai, reconnait-il, que
« nous avons un public fidèle, parfois difficile mais qui sait reconnaitre le talent, la bonne musique ».
Le spectacle s’est ouvert au son des instruments à vent, des tambours et cymbales du Gangbé brass band. Le mythique groupe de fanfare a donné le top de ce qui sera une belle soirée de célébration de la musique béninoise. Suivront d’autres artistes et groupes d’artistes. Déjà, le Poly Rythmo, en quelques minutes, s’est imposé le devoir de revisiter un pan de son riche répertoire. Musique d’une autre époque que seuls les plus anciens connaissent vraiment. Mais c’est surtout avec les artistes contemporains que le public a pris son plaisir. Faty en sera le point de départ. L’hymne du tourisme béninois, «Totchémèyon» sera repris en chœur avec le public sur des notes épicées du célèbre guitariste Fifi Finder avant que « Dén’Sonou», avec son dernier single ne vienne.

LIRE AUSSI:  Cinéma: Bella Agossou, la Béninoise qui crève l’écran en Espagne

Enchainement de belles sonorités

Le plaisir se poursuit avec Tyaff papa Yazir, un jeune rappeur dont le timbre vocal déchaine les passions. Les décibels vont perdre en intensité et monter en sensualité avec Pépé Oléka. Mais la chaleur revient dans la salle avec l’entrée en scène de Manzor. Le chouchou de l’écurie Blue diamond, comme à ses habitudes, se livre à une belle partie bien endiablée. La tendance urbaine s’enchaine. Togbe Yéton prend le flambeau avant de passer la main au fils du pays, Nicanor. Le géniteur de « Mahougnon» reprend avec les ovations du public son dernier-né puis enchaine un second morceau. Toujours avec l’accompagnement de l’orchestre Fifi Finder, Vano Baby preste. Le public est en extase. Les deux morceaux du jeune artiste s’accompagnent de cris, d’ovations et de reprise en chœur. La Fana lady est invitée sur scène pour sa prestation. Comme si elle avait longtemps attendu ce moment, Sessimè rend hommage au public et remercie les organisateurs de ce show qui donne aux artistes la possibilité de renouer avec la chaleur du public et de la scène. Elle n’en dira pas plus. Le temps de servir deux des plus connus morceaux de son répertoire. Le reste de la soirée sera un enchainement de belles sonorités avec Sèmevo Orisha, Ignace don Metok, Olouwa Kemy, Ricos Campos, Zeynab, Dibi Dobo… Une succession d’artistes confirmés qui laisseront la scène à l’homme-orchestre, Sagbohan Danialou pour mettre le bouquet final à cette soirée de célébration de la musique à travers un live époustouflant comme il en a l’habitude.