Centre d’accueil et de protection de l’enfant des Collines: Un chantier en souffrance à Glazoué

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Centre d’accueil et de protection de l’enfant des Collines: Un chantier en souffrance à Glazoué

Centre d'accueil Glazoué

Dans la journée du mercredi 16 juin dernier, le nouveau préfet des Collines s’est rendu à Glazoué sur le site devant abriter le Centre d’accueil et de protection de l’enfant (Cape) des Collines. Un chantier abandonné aux reptiles et aux herbes sauvages depuis 2014.

LIRE AUSSI:  Transformation digitale du Bénin: Les résultats de l’étude sur le Plan national de connectivité restitués

Les enfants vulnérables des Collines n’ont pas de Centre d’accueil et de protection. Le chantier du centre qui leur est destiné est abandonné depuis 2014. C’est le constat fait par Saliou Odoubou, préfet des Collines mercredi 16 juin dernier à la faveur d’une descente sur le terrain.
Et pourtant, l’existence d’un Centre d’accueil et de protection de l’enfant au niveau départemental est une exigence du Code de l’enfant. Ce code en son article 133 dispose : « Il est créé dans chaque département des centres d’accueil et de protection de l’enfant compte tenu des besoins de la population et des normes fixées par le ministère en charge de la protection de l’enfant. Ce centre est en outre chargé d’accueillir et d’héberger les enfants de la rue, les enfants maltraités, les enfants rejetés ou abandonnés ».
Ce chantier abandonné dans un quartier de Glazoué a été pourtant “réceptionné” deux fois successivement bien qu’il soit inachevé. Ce qui devrait être un centre destiné à abriter les enfants de la rue et autres ne comporte qu’un bloc compartimenté en bureaux. Après quelques travaux, ce bâtiment ou ce qui en tient lieu est aujourd’hui à l’abandon. Le site n’abrite que les reptiles et autres bestiaux. Ce chantier envahi par les hautes herbes est perçu comme un éléphant “vert” de Glazoué.
Que s’est-il passé pour que ce chantier du ministère en charge des Affaires sociales se retrouve à l’abandon ? C’est la question sans réponse qui taraude l’esprit des responsables d’organisations de la société civile travaillant sur les enfants vulnérables.
Bien qu’étant une exigence du Code de l’enfant, aucun centre d’accueil n’est encore rendu opérationnel dans le département des Collines. Telle une patate chaude, ce chantier donne quelques soucis à Saliou
Odoubou, nouveau préfet des Collines. D’ailleurs, lors de sa descente sur ce chantier, il n’a pas su dissimuler sa gêne. Il n’a trouvé d’autres mots que de promettre de faire ce qui lui revient « pour exhumer » ce dossier fumant afin que les responsabilités soient situées.

LIRE AUSSI:  Coopération sino-béninoise: La Chine offre une école de l’Amitié à Grand-Popo