Centre des impôts des moyennes entreprises de l’Ouémé/Plateau: Des bâtiments pour améliorer les conditions de travail

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Centre des impôts des moyennes entreprises de l’Ouémé/Plateau: Des bâtiments pour améliorer les conditions de travail

Les officiels à la cérémonie

Le Centre des impôts des moyennes entreprises (Cime) des départements de l’Ouémé et du Plateau quitte désormais la location pour ses propres locaux à Porto-Novo. Le joyau a été officiellement mis en service le mercredi 5 mai, par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Joël Zodjihoué, représentant l’autorité ministérielle.

LIRE AUSSI:  Conférence sur les nouvelles exigences d’investissements français en Afrique: Romuald Wadagni aux côtés de leaders franco-africains

Les agents du Centre des impôts des moyennes entreprises (Cime) des départements de l’Ouémé et du Plateau bénéficient désormais d’un meilleur cadre de travail. Ils ont quitté la location pour intégrer leurs propres locaux construits sur financement du budget national. Le joyau est érigé au bord de la rue Les Manguiers attenante à l’Assemblée nationale à Porto-Novo. Il a été inauguré ce mercredi pour le bonheur des travailleurs et des usagers de l’administration fiscale.

Pour le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Joël Zodjihoué, représentant le ministre Romuald Wadagni, l’érection de ce bâtiment est en cohérence avec les nombreuses actions du gouvernement pour donner à la ville de Porto-Novo ses lettres de noblesse. Elle vise à mieux servir les contribuables et à leur faciliter davantage les différentes procédures. Joël Zodjihoué a invité les agents du Cime à améliorer la qualité des services rendus aux contribuables et à leur réserver un accueil chaleureux.

LIRE AUSSI:  Signature des accords de financement du Programme Aqua-Vie: Un pas de géant vers l’eau pour tous d’ici 2021

Le directeur général des Impôts, Nicolas Yènoussi, reconnait que les anciens locaux qui abritaient le Cime Ouémé/Plateau ne répondaient plus aux exigences actuelles d’accueil et d’accessibilité. Remerciant la municipalité de Porto-Novo pour le don du site, il a précisé que cette infrastructure est le fruit des efforts des contribuables à travers l’accomplissement de leurs obligations déclaratives et le payement de leurs impôts à bonne date. A l’en croire, grâce aux contributions des usagers, l’administration fiscale atteint et dépasse les objectifs de mobilisation des recettes fiscales intérieures depuis quelques années.

Le Cime Ouémé/Plateau a fait une recette de 982 116 370 F Cfa sur la période d’exercice d’avril à décembre 2017. Les recouvrements sont passés à 2 427 868 167 F Cfa en 2018 ; 3 048 584 517 F Cfa en 2019 et 3 551 378 141 F Cfa en 2020.
Le représentant du préfet de l’Ouémé, Igor Aholou, salue la pertinence des réformes du gouvernement visant à booster la politique fiscale et à élargir les assiettes fiscales. Il se réjouit de constater que la construction du joyau renforce les capacités d’intervention de l’administration fiscale.

LIRE AUSSI:  Conférence sur les nouvelles exigences d’investissements français en Afrique: Romuald Wadagni aux côtés de leaders franco-africains

Il en est de même pour le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, pour qui l’administration fiscale constitue pour les mairies des partenaires privilégiés en ce sens qu’elle les aide à recouvrer les ressources fiscales aussi bien pour le compte de l’Etat central que pour les collectivités locales.

Le directeur départemental des Impôts de l’Ouémé et du Plateau, Bienvenue Toko a dit aussi tout le bien qu’il pense du nouveau bâtiment tout en félicitant le ministre Romuald Wadagni pour son souci de doter les structures sous tutelle d’un cadre adéquat de travail et le Dgi pour son leadership et son sens de responsabilité en initiant ce projet.