Centre d’incubation pour jeunes enseignants débutants : des mentors outillés sur le fonctionnement du système mural

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Centre d’incubation pour jeunes enseignants débutants : des mentors outillés sur le fonctionnement du système mural

Les enseignants appelés à être des mentors pour de jeunes débutants

Des professeurs de français outillés sur le fonctionnement du système mural sur le web. Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre du programme Centre d’incubation pour jeunes enseignants débutants (Cijed) a réuni, samedi 18 septembre dernier, plusieurs professeurs de français à l’Institut français de Cotonou.

LIRE AUSSI:  Evaluation des enseignants: Les organisations syndicales approuvent

« Comprendre le fonctionnement du système mural sur le web ». C’est autour de cette thématique que sont mobilisés des enseignants de la langue française. Il s’agit d’une préformation dans le cadre du programme Centre d’incubation pour jeunes enseignants débutants (Cijed) appuyé par le projet Plurilinguisme et enseignement au Bénin, Sensibilisation des acteurs de l’éducation (Pebs). «C’est un programme de l’Association des professeurs de français qui vise à accompagner ceux qui sont sortis de l’université ou de l’école normale, et s’essaient à l’enseignement… », a déclaré Anicet Mingnigbeto, secrétaire général de l’Association des professeurs de français du Bénin. A l’en croire, ce programme mis en place par l’association béninoise a été récupéré par la Fédération internationale des professeurs de français qui l’a étendu au niveau mondial. Ainsi, en dehors du Bénin qui a démarré cette expérience, on peut compter la Roumanie, la Tunisie et le Brésil.
Le système mural sur le web est un logiciel conçu par le Suisse François Miller. Un outil qui permet à ce psychopédagogue d’informer et d’échanger avec ceux qu’il forme. Sauf qu’il faut être véritablement formé pour accéder facilement auxdites informations, inter-échanger afin de répondre efficacement aux exigences du formateur suisse. D’où la formation continue d’une vingtaine de mentors à Cotonou pour leur permettre de comprendre le fonctionnement du programme. «Déjà, nous sommes gagnants à double titre, parce que les jeunes sortis de l’université auront désormais des mentors. Au finish, nous aurons une vingtaine de mentors pour 100 jeunes enseignants déjà sélectionnés et donc la déperdition du début va cesser parce que ces jeunes seront outillés sur les préalables par des mentors », a expliqué le secrétaire général de l’Association des professeurs de français du Bénin, Anicet
Mingnigbeto.
Le Centre d’incubation est donc installé aux fins d’une interconnexion entre les mentors en formation et les 100 jeunes sélectionnés. « C’est le système éducatif national qui en bénéficie parce que ces jeunes auront véritablement une aisance à exercer dans les classes », souligne Anicet Mingnigbeto. Il se déroulera du 18 au 20 octobre, la formation avec François Miller, concepteur du logiciel. Une autre est prévue en 2022. A terme, les mentors pourront efficacement prendre en charge les jeunes et les accompagner sur une période de cinq ans. Ils auront un accompagnement à la fois didactique, pédagogique et psychologique. « Le dispositif est de telle sorte qu’il y a des groupes WhatsApp, Messenger, ainsi de suite. Les jeunes seront en permanence en contact avec les mentors et à toutes sortes de questions liées à l’enseignement, ils auront des réponses », fait observer le secrétaire général de l’Association des professeurs de français du Bénin qui ajoute que cette activité est mise en œuvre grâce au projet Plurilinguisme et enseignement au Bénin, Sensibilisation des acteurs de l’éducation (Pebs).

LIRE AUSSI:  Alphabétisation au Bénin: Plus de 30 000 personnes sont impactées