Centre hospitalier universitaire de référence d’Abomey Calavi : 116 milliards de F Cfa pour un hôpital moderne

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: 1


L’hôpital moderne de haut standing qui sera érigé dans la commune d’Abomey passera du rêve à la réalité au bout des 36 prochains mois. Jeudi 6 février, à la présidence de la République, le contrat pour la construction dudit hôpital a été signé.

LIRE AUSSI:  Match Nigeria # Bénin: Sèssègnon, Poté et Mounié dans le Onze entrant

La signature du contrat de construction de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi vient comme un soulagement pour ceux qui y ont travaillé. Depuis deux ans en effet, initiateurs, concepteurs et autres cadres ont bataillé dur afin que le projet réponde aux ambitions et aux vœux du président Patrice Talon dont le souhait, on le sait, est de voir cet hôpital répondre aux normes et à la modernité afin d’offrir les meilleurs soins possibles. C’est désormais chose faite. Soulagement au bout des lèvres, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a expliqué qu’il s’agit de l’hôpital de référence le plus complet de la sous-région ouest-africaine. Il a une capacité de 516 lits et dispose de services de pointe notamment dans le domaine médical, en cardiologie interventionnelle, gastroentérologie, et autres spécialités médicales. Le coût de cette infrastructure est de 175 millions d’Euros soit environ 116 milliards de F Cfa. Les travaux sont prévus pour un délai de 36 mois qui va jusqu’à la mise en service et la formation.
« En termes de chirurgie, nous avons la chirurgie cardiovasculaire et thoracique, l’ophtalmologie et l’oto-rhino-laryngologie de pointe sans oublier d’autres services comme la chirurgie viscérale, la chirurgie traumatologique », a soutenu le ministre. Mais au-delà de cela, « l’une des particularités de cet hôpital, c’est la mise en place pour la première fois au Bénin, d’un service de médecine nucléaire et de radiothérapie pour assurer une prise en charge optimale des patients désormais dans notre pays », se satisfait-il.
L’autre particularité de cet hôpital de référence, c’est qu’il permettra au Bénin de franchir un pas de géant dans les réformes et innovations voulues au niveau des services funéraires. L’hôpital d’Abomey-Calavi permettra justement de disposer d’un service de grande qualité et d’offrir tous les services mortuaires possibles, et ce, pour toutes les confessions religieuses. « Ce funérarium disposera de 300 à 400 places. C’est donc une particularité très importante qui favorisera l’opérationnalisation de la réforme que nous engageons dans le domaine funéraire », a aussi précisé le ministre. Aussi, souligne-t-il que la construction de cet hôpital va consacrer l’optimum par rapport aux réformes engagées dans le secteur santé en général. Ce sera par exemple le cas au niveau des évacuations sanitaires où l’objectif final, selon le ministre, « est de parvenir à réduire ces évacuations voire les éliminer car, avec cet hôpital de référence, nous pouvons bientôt nous assurer que nous sommes en mesure de garantir la prise en charge sur place avec des spécialistes de qualité et grâce à un service de pointe, de toutes les pathologies qui faisaient l’objet d’évacuation jusqu’ici ». Enfin, cet hôpital offre des possibilités de formation, « aussi bien pour les praticiens au niveau du Bénin que pour ceux de la diaspora qui auront l’occasion de venir apporter leur pierre à l’œuvre de construction de notre pays ».

LIRE AUSSI:  Carnet noir : Albert Tévoèdjrè est décédé à la veille de ses 90 ans d’anniversaire

Véritable aboutissement

Autant les autorités béninoises sont fières et attendent la concrétisation du projet à cœur-joie, autant les partenaires qui y sont associés le sont également. Ils le sont surtout du fait des ambitions du chef de l’Etat et de son gouvernement pour le secteur de la santé. Emmanuel Bernard, représentant de Bouygues bâtiment international, se dira « extrêmement fier de pouvoir signer ce contrat qui consacre l’aboutissement de plus de deux ans de travail acharné ». C’est un véritable aboutissement, soupire-t-il, assurant que Bouygues bâtiment international est expert en la matière avec plus de 400 références dans le monde. Leyla Etté, architecte associée, représentant Michel Beauvais associés remercie de son côté le gouvernement pour la confiance placée en sa structure sur ce « projet extrêmement important et unique ». Pour ce qui la concerne, elle souligne que l’hôpital au niveau de son architecture apporte une réponse au flux et au trafic. Laquelle architecture, annonce-t-elle, est bien adaptée au contexte béninois. « Nous avons essayé d’avoir un projet le plus bas possible c’est-à-dire qui s’insère, s’agissant de sa topographie, dans le site. Au lieu d’avoir une tour, on a préféré un projet étendu qui fonctionne bien pour la continuité des flux donc sans interruption. On a prévu aussi des commodités pour la réception des familles et des visiteurs à l’écart du flux médical pour pouvoir laisser les médecins travailler en toute sécurité », laisse-t-elle entendre au niveau des spécificités de l’hôpital. Tout est prévu pour un bon accueil, le respect de l’environnement, la qualité, le confort et la sécurité, retient-elle, assurant que l’édifice sera apprécié par les usagers. Pour ce qui le concerne, Olivier Perrot apportera lui aussi des garanties quant à l’expertise technique, au nom de Aphp international, partenaire technique du Bénin pour la qualité des travaux.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la Covid-19: Exigible d’ici à là pour les grands rassemblements

———————————-

Présentation du projet de construction et d’équipements du Centre hospitalier universitaire de réference d’Abomey-Calavi (Chur Abomey-Calavi)
—————————————————————————-

Superficie : 16 hectares

Capacité en lits :

436 lits d’hospitalisation
80 lits en hôpital de jour

Principaux services

Urgences et Réanimation médicale et chirurgicale

Pôle oncologie : Oncologie médicale ; Unité de soins palliatifs ; Chirurgie gynécologique ; Oncologique

Pôle cardio metabolisme : Cardiologie conventionnelle ; Cardiologie interventionnelle ; Unité de Soins Intensifs en Cardiologie (USIC) ; Endocrinologie métabolisme

Pôle digestif medico-chirurgical : Hépato gastroentérologie; Chirurgie hépatobiliaire et digestive

Pôle locomoteur et Neurochirurgical : Traumatologie orthopédie ; Neurochirurgie

Pôle cardiovasculaire et thoracique : Chirurgie vasculaire ; Chirurgie thoracique

Pôle nephro-urologique : Service néphrologie ; Service urologique

Pôle tête et cou : Maxillo-faciale ; Odontologie : Ophtalmo ; ORL

Pôle de medecine nucleaire et de radiotherapie funeranium de 400 places avec offres de tous les services et offices mortuaires

Coût Global : environ 115 000 000 000 F Cfa

Décomposition
Travaux des infrastructures : 87 036 112 000 F Cfa

Equipements : 21 648 000 000 F Cfa

Maîtrise d’œuvre complète : 5 555 664 000 F Cfa

Système d’information : 560 224 000 F Cfa