Centres commerciaux des départements du Mono et du Couffo: La phase répressive des contrôles de fin d’année lancée à Comé

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Centres commerciaux des départements du Mono et du Couffo: La phase répressive des contrôles de fin d’année lancée à Comé


Les contrôles de fin d’année initiés par le ministère de l’Industrie et du Commerce sont entrés, jeudi 5 décembre dernier, dans leur phase répressive dans les départements du Mono et du Couffo. Le démarrage de cette opération est acté par une descente inopinée dans le marché de Comé où plusieurs produits, déclarés impropres à la consommation, ont été saisis.

LIRE AUSSI:  Fête de la toussaint: Aux petits soins du père de l’Indépendance du Togo à Agoué

Les commerçants véreux du Mono et du Couffo ont de soucis à se faire avec le retour des contrôles de fin d’année initiés par le ministère de l’Industrie et du Commerce. Au nom du ministère, ce sont les cadres de la direction départementale qui pilotent l’opération dans les 12 communes du Mono et du Couffo. Reconnaissables à leurs chemise et casquette confectionnées pour l’occasion, Bernard Ehoun, le directeur départemental et ses collaborateurs ont lancé cette activité à travers une visite inopinée dans le marché de Comé alors en pleine animation. Et cela n’a pas été une partie de joie pour plusieurs commerçants. Notamment ceux d’entre eux qui ont proposé à la vente des boissons, des pâtes dentifrices et même du riz impropres à la consommation. Une revendeuse de croupions de dinde exposés sur un étal, à l’air libre a appris à ses dépens que ce mode de commercialisation de son produit est hors normes et le rend nocif pour le consommateur. En dépit de ses grands gestes de mécontentement, elle sera dessaisie de tout son stock de croupions de dinde.
Ainsi, c’est à travers la traque aux produits contrefaits, avariés, périmés ou mal conservés que le personnel de la direction départementale de l’Industrie et du Commerce a annoncé les couleurs de l’édition 2019 de la phase répressive des contrôles de fin d’année dans le Mono et le Couffo.
« Cette opération est initiée, au dire du directeur départemental, pour protéger les consommateurs contre la volonté délibérée de certains opérateurs économiques de vendre des produits impropres à la consommation, en période de fête ». Sur le constat effectué en ce début de l’opération à Comé, il s’en désole. « Tout ce que nous avons trouvé, prouve que nous avons l’obligation de maintenir la veille jusqu’au premier janvier », fait savoir Bernard Ehoun qui n’a pas manqué d’appeler les populations à la vigilance et à soutenir l’opération de contrôle à travers des renseignements. « De jour comme de nuit, nous serons sur le terrain », a-t-il souligné. A l’en croire, l’opération va se densifier les jours d’animation des marchés et dans les grandes agglomérations du Mono et du Couffo. Les commerçants épinglés sont invités à la direction départementale sise à Lokossa pour prendre connaissance de leurs sanctions, lesquelles sont souvent pécuniaires. Quant aux produits saisis, ils font l’objet d’une procédure d’incinération conduite de concert avec le ministère en charge du Cadre de vie, a laissé entendre Bernard Ehoun, directeur départemental de l’Industrie et du Commerce.

LIRE AUSSI:  Fête de la toussaint: Aux petits soins du père de l’Indépendance du Togo à Agoué