Cep 2021 dans le Littoral: La sérénité à Cadjèhoun et Fidjrossè

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cep 2021 dans le Littoral: La sérénité à Cadjèhoun et Fidjrossè

candidats_CEP 2021_fidjrosse

Les candidats au Certificat d’études primaires (Cep) ont affronté hier les premières épreuves. Dans les centres de composition de Cadjèhoun, Hlazounto et Fidjrossè cocotoraie, il n’y a pas eu pas d’incidents majeures, sauf quelques cas d’absences notés tant au niveau des candidats que des surveillants de salle. Pour l’heure, les candidats composent dans la sérénité et le respect des mesures sanitaires contre la Covid-19.

LIRE AUSSI:  Baccalauréat session de juin 2021: 11 335 candidats planchent dans le Littoral

Les candidats en quête de leur premier diplôme scolaire affrontent, depuis hier lundi 7 juin, les épreuves écrites du Certificat d’Etudes primaires (Cep).
Dans le centre de composition de Cadjèhoun, tout semble aller pour le mieux. Ils sont au total 280 candidats dont 140 filles et 140 garçons à plancher dans ce centre. Antoinette Dossou, chef centre de composition de Cadjèhoun note que toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement de l’examen au niveau de son centre. « Les enfants ont été accueillis dès le matin à partir de 7 heures de même que les surveillants de salle. Déjà à 7 h 30 min, tous les enfants étaient en salle et nous avons instruit les surveillants pour qu’ils les aident à écrire leurs noms sur les feuilles de composition. Ensuite, nous avons procédé à l’ouverture des enveloppes en leur présence et nous sommes revenus au secrétariat pour compter les épreuves. Ce n’est qu’après cela, qu’on a lancé les premières épreuves à 8h 30 min », explique-t-elle.
Louis Akede Kouessi, conseiller pédagogique zone 1 de la Circonscription scolaire de Cotonou, rencontré à Cadjèhoun, note que le Cep est un examen national et chacun doit jouer sa partition pour son bon déroulement. « Nous sommes ici dans la région pédagogique 28 et depuis les préparatifs jusqu’à aujourd’hui, tout semble bien se dérouler. Pour l’instant, nous n’avons pas constaté d’insuffisances ». Il invite les chefs centre à être rigoureusement à l’heure et à surveiller le comportement des surveillants dans les salles de composition. Il exhorte les candidats au courage, à la concentration et à la maîtrise de soi.
Dans le centre de composition de Hlazounto, le constat est le même. A part quelques cas d’absences constatés au niveau des candidats et des surveillants de salle, les épreuves se sont déroulées normalement. Eloïse Ziko, chef centre de composition de l’Ecole primaire publique de Hlazounto invite les parents à amener les enfants tôt dans les centres de composition afin d’éviter les retards. Elle leur recommande aussi de veiller régulièrement sur leur matériel de travail.
Au centre de composition de Fidjrossè cocotoraie, les épreuves ont démarré à 8 h précises. Sur les 514 candidats inscrits et répartis dans 18 salles, 507 se sont présentés, soit 7 absents. Au niveau des surveillants de salle, il est aussi noté quelques absents qui ont vite été remplacés. Sabirou Madjidi, superviseur national note que tout se passe bien et les enfants composent en toute sérénité. «Les épreuves proposées sont à la portée des candidats », fait-il savoir.
Les épreuves se déroulant dans un contexte sanitaire marqué par la Covid-19, les dispositions sont prises pour le respect des gestes barrières.

LIRE AUSSI:  Enseignement du français et de mathématiques: De nouveaux curricula pour les classes de Ci dès la rentrée (Les livres seront distribués gratuitement aux écoliers)